Message de François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, dans la Newsletter protestante

Les vœux, d’abord, avec la présence de deux premiers ministres ; puis l’Assemblée générale de la FPF ; et les rendez-vous pour 2018.

2018 : l’année de l’autre Luther : Luther King ! Les droits de l’Homme, donc, et la Déclaration universelle de 1948. Tout un programme qui conjoint avec force l’annonce de l’Évangile et la justice.

1. Les vœux  : Au 47 rue de Clichy, le salon Boegner est trop petit ! 200 invités se pressent. Ils sont tous là : les présidents des Églises et des Œuvres de la FPF, les secrétaires généraux, les présidents des commissions, les responsables de la com., de la radio, de la télé., des aumôneries, les amis, les nouveaux, etc. L’ancien Premier Ministre, Bernard Cazeneuve, a honoré sa promesse : il est venu cette année saluer le protestantisme, présenter et recevoir ses vœux ; le nouveau, Édouard Philippe, a exprimé sa joie d’être présent, avec une certaine finesse, devant son ancien professeur d’histoire, Patrick Cabanel. Il a fait preuve dans son discours d’une réelle attention aux protestants, sans toutefois, faut-il le souligner, donner suite aux appels légitimes exprimés quant à ses choix concernant l’accueil des réfugiés.

Le Colonel Daniel Naud aussi a, pour sa part, transmis un message de solidarité et de foi qui aura fortement marqué les esprits. L’Armée du Salut a été à l’honneur, de même, par la musique qu’elle a offerte aux invités. Madame Vin Tro, présidente de l’Union bouddhiste de France, Monsieur Ahmet Ogras, Président du CFCM, Haïm Korsia, Grand rabbin de France, Mgr Beau, représentant Mgr Aupetit, Monsieur Jean-Louis Bianco, Président de l’Observatoire de la laïcité, Monsieur Arnaud Schaumasse, chef du bureau des cultes, sont présents. Des responsables professionnels de tous ordres, des paroissiens, des hommes et des femmes qui prennent un peu de leur temps pour se saluer amicalement et réaffirmer leur engagement.
Les vœux, un rendez-vous simple et chaleureux. Une ponctuation de début d’année, comme pour dire, sans autre ambition : nous sommes là, au nom de ce protestantisme, ou avec lui, pour faire société ensemble et confirmer l’importance décisive de l’Évangile dans la vie.

2. L’Assemblée générale de la FPF. L’assemblée 2018 des 27 et 28 janvier aura été un beau moment de fraternité, présidé par le pasteur Christian Galtier de la Fondation John Bost : deux nouveaux membres sont entrés à la FPF ! L’ONG Médair, bien connue et présente sur tous les lieux d’urgence dans le monde entier, et déjà au travail avec nous par l’action de « Solidarité Protestante ». Et l’Église protestante de langue japonaise à Paris. Bienvenue à vous. Des décisions : la création d’un ministère d’animation de la FPF dans les pôles des grandes agglomérations, la réflexion sur le lien fédératif et ses prolongements par la modification de certains textes de référence de la FPF. La présentation par Martin Kopp et Elena Lasida du fameux Label Église Verte, une dynamique dans laquelle chaque paroisse peut entrer désormais, en allant sur le site : www.Égliseverte.org et une aumônerie adventiste animée par les pasteurs de Abreu, Chafograck et Monachini, ainsi que par Patrick Lagarde, aumônerie qui a rassemblé tous les délégués dans le chant, la méditation et la prière.

Et trois recommandations très concrètes, l’une sur la situation au Congo, l’autre sur l’accueil des réfugiés, et une dernière enfin sur le dialogue nécessaire et inlassable pour œuvrer à l’unité du protestantisme .
Le 29 janvier, le lendemain de l’Assemblée générale, nous recevions à Roissy la troisième arrivée des réfugiés du couloir humanitaire. Une émotion toujours aussi forte, certes, mais aussi et surtout un réalisme et un professionnalisme qui font comprendre ce qu’est la force du message chrétien. Que dire, sinon notre immense admiration et notre reconnaissance pour les familles d’accueil, la Féderation d’Entraide protestante, Sant’Egidio, Caritas, la Conférence des évêques de France, et vous, de la FPF.

3. Pour 2018  : notez d’ores et déjà deux rendez-vous  : l’un avec le Judaïsme, à l’occasion du Colloque judaïsme-protestantisme du 22 mars, et l’autre, le 4 avril, à l’occasion de l’année Martin Luther King. Conférence et exposition, ouvertes à tous, en partenariat notamment avec la Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France (FEEBF).
Source : FPF, janvier 2018

Actualité œcuménique

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse