L’Église
Catholique
À Paris

Message du pape François à l’occasion des 75 ans de l’ONU

25 septembre 2020

À l’occasion du 75e anniversaire de l’Organisation des Nations Unies, le 25 septembre, le pape François a transmis un message vidéo à destination des chefs d’États, rassemblés à New York.

Message vidéo du pape François À l’occasion de la 75e session de l’assemblée générale des Nations Unies.

Monsieur le Président,
La paix soit avec vous !

Je vous salue cordialement, Monsieur le Président, ainsi que toutes les délégations qui prennent part à cette importante 75ème Assemblée Générale des Nations Unies. J’étends mes salutations en particulier au Secrétaire Général, Monsieur António Guterres, aux Chefs d’Etat et de Gouvernement participants et à tous ceux qui suivent ce Débat général.

Le 75ème anniversaire de l’ONU est une occasion de renouveler le souhait du Saint-Siège pour que cette Organisation soit un véritable signe et instrument, d’unité entre les Etats et de service de toute la famille humaine.[1]

Notre monde est touché, ces temps-ci, par la pandémie de COVID-19 qui a provoqué la perte de nombreuses vies. Cette crise est en train de changer notre mode de vie, remettant en question nos systèmes économiques, sanitaires et sociaux, et mettant au jour notre fragilité de créatures.

La pandémie nous appelle, de fait, « à saisir ce temps d’épreuve comme un temps de choix. […] : le temps de choisir ce qui importe et ce qui passe, de séparer ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas ».[2] Cela peut être une réelle occasion de conversion et de changement pour repenser notre mode de vie et nos systèmes économiques et sociaux, qui creusent les écarts entre les pauvres et les riches en raison d’une injuste répartition des ressources. Mais elle peut aussi provoquer des réactions de « retrait défensif » caractérisées par l’individualisme et l’élitisme.

Nous sommes donc face à un choix entre deux voies possibles : l’une conduisant au renforcement du multilatéralisme, expression d’une coresponsabilité mondiale renouvelée, d’une solidarité fondée sur la justice et sur la réalisation de la paix et de l’unité de la famille humaine, projet de Dieu sur le monde ; l’autre voie favorisant les attitudes d’autosuffisance, de nationalisme, d’individualisme et d’isolement, délaissant les plus pauvres, les plus vulnérables, ceux qui habitent les périphéries existentielles. Il est certain que celle-ci sera néfaste à toute la communauté, infligeant des auto-préjudices à tous. Et elle ne doit pas l’emporter.

Lire l’intégralité du message sur le site du Vatican

Actualités et événements

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse