Message du Pape François à l’occasion de l’office œcuménique de souvenir à l’occasion de l’anniversaire du débarquement

« Je forme le vœu que cette commémoration permette à toutes les générations, en Europe et dans le monde, de réaffirmer avec force que « la paix se fonde sur le respect de chaque personne, quelle que soit son histoire, sur le respect du droit et du bien commun, de la création qui nous a été confiée et de la richesse morale transmise par les générations passées ».

Un office œcuménique de souvenir s’est tenu à la cathédrale de Bayeux, sous la forme de celui célébré dans le passé à la cathédrale de Notre-Dame de Paris, chaque 11 novembre, pour les morts britanniques et du Commonwealth. À cette occasion le cardinal canadien Marc Ouellet a lu un message du Pape.

« S.E. Mgr Jean-Claude BOULANGER, Évêque de Bayeux-Lisieux,

À l’occasion des célébrations organisées pour le soixante-quinzième anniversaire du débarquement en Normandie, je vous assure de ma proximité spirituelle et de ma prière, en vous adressant un cordial salut, ainsi qu’aux Évêques, aux représentants des différentes confessions chrétiennes et des autres religions, et à toutes les personnes qui y prendront part.

Nous savons que le débarquement du 6 juin 1944, ici même en Normandie, a été décisif dans la lutte contre la barbarie nazie et qu’il a permis d’ouvrir la voie à la fin de cette guerre qui a si profondément meurtri l’Europe et le monde. C’est pourquoi je fais mémoire avec reconnaissance de tous les soldats qui, venus de plusieurs pays y compris la France, ont eu le courage de s’engager et de donner leur vie pour la liberté et la paix. Je les confie à l’amour infiniment miséricordieux du Seigneur, ainsi que les millions de victimes de cette guerre, sans oublier ceux qui, du côté allemand, ont combattu dans l’obéissance à un régime animé par une idéologie mortifère.

Je forme le vœu que cette commémoration permette à toutes les générations, en Europe et dans le monde, de réaffirmer avec force que « la paix se fonde sur le respect de chaque personne, quelle que soit son histoire, sur le respect du droit et du bien commun, de la création qui nous a été confiée et de la richesse morale transmise par les générations passées ». Et je demande au Seigneur d’aider les chrétiens de toutes les confessions, avec les croyants des autres religions et les hommes de bonne volonté, à promouvoir une véritable fraternité universelle, en favorisant une culture de la rencontre et du dialogue, attentive aux petits et aux pauvres.

Avec cette espérance, je vous accorde de grand cœur la bénédiction apostolique, ainsi qu’aux Évêques présents et aux fidèles de votre diocèse, et j’appelle la bénédiction de Dieu sur tous les participants à ces célébrations.
Franciscus Pp. »

Source : Vatican le 31 mai 2019

Actualité œcuménique

Le cinquantenaire de Nostra Aetate

A Paris… Une nouvelle vision juive des relations judéo-chrétiennes : Déclaration pour le Jubilé de fraternité à venir. Déclaration remise par le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia à son Eminence le Cardinal André Vingt-Trois. « Nous, Juifs de France, signataires de cette déclaration, exprimons la joie de célébrer le cinquantenaire de la déclaration Nostra Aetate établie lors du Concile Vatican Il et qui a ouvert une ère de réconciliation entre Juifs et Chrétiens ». Et à Rome… Présentation du document « Les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables » Le 10 décembre, le Cardinal Kurt Koch, Président de la Commission pour les relations avec le Judaïsme, a présidé la présentation du document intitulé « Les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables ». Il s'agit d'une réflexion théologique relative au dialogue entre juifs et catholiques, cinquante ans après Nostra Aetate. Réflexion théologique sur les rapports entre juifs et catholiques Le 10 décembre la Commission pour les relations avec le judaïsme publie le document « Les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables », cinquante ans après la déclaration Nostra Aetate. Ce texte s'articule en une préface et sept chapitres. Durant ce demi-siècle, de grands progrès ont été accomplis dans le dialogue, jusqu'à créer un profond climat d'amitié. Pour la première fois a été définie dans une déclaration conciliaire la position théologique de l'Église catholique devant le judaïsme, ce qui a eu différents niveaux d'impact.

Lire la suite
Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse