Messes du dimanche soir : last minute !

Il y en avait jusqu’ici deux à Paris : celle de St-Louis d’Antin (9e) à 21h, et celle du Sacré-Cœur de Montmartre (18e) à 22h. Depuis début septembre, N.-D. d’Auteuil (16e) propose elle aussi une messe dominicale tardive. Reportage.

JPEG - 78.6 ko
Messe dans la crypte de N.-D. d’Auteuil (16e).

« A Georgetown, quartier étudiant de Washington, ville où j’ai passé mes huit dernières années, j’ai été marqué par un prêtre qui célébrait une messe à 23h chaque dimanche : l’église était pleine ! », raconte le P. Antoine de Romanet, nouveau curé de N.-D. d’Auteuil. « J’ai donc eu l’idée d’en organiser une ici à 21h30, horaire qui permet à la fois aux paroissiens d’être rentrés de week-end et de ne pas se coucher trop tard la veille d’un lundi », explique-t-il, heureux de proposer la seule messe tardive du dimanche soir de l’Ouest parisien.

De fait, un mois et demi après sa mise en place, trente à quarante personnes se pressent déjà chaque fin de week-end dans la crypte de N.-D. d’Auteuil.

Un temps d’adoration silencieuse précède l’eucharistie ; des complies suivent. « Nous étions à Bruxelles ces deux derniers jours. Avoir cette messe le dimanche soir est bien pratique », témoigne Virginie, venue avec son mari pour la première fois en cette soirée pluvieuse d’octobre. « Je peux enfin aller à la messe dominicale : en tant que boulangère, je commence mon activité à 6h du matin et je termine à 20h30. Autant dire que jusqu’ici, il ne m’était possible de me rendre à la paroisse que le mercredi, mon jour de congé », s’exclame enthousiaste Josette, qui habite le 16e depuis quarante-sept ans.

A la fois commode pour les personnes ayant un emploi du temps chargé et pour celles ne trouvant pas de messe là où elles sont, la « séance rattrapage » du dimanche soir offre également un plus en terme de qualité de prière. « Il y a un côté confidentiel, propice au recueillement. Un peu comme lors des messes en semaine », confie Joseph, étudiant de 22 ans. « Lorsque je viens en fin de journée, à la fin du week-end, je suis dans un autre état d’esprit que le matin : je peux faire le point sur la semaine écoulée et me préparer à celle qui s’ouvre », ajoute Amaury, étudiant de 19 ans.

Un avis partagé par le P. Christian Lancrey-Javal, curé de St-Louis d’Antin (9e), qui propose une messe à 21h le dimanche, et qui se dit « très sensible au recueillement de l’assemblée ». « L’intensité de la prière est remarquable : il faut le vouloir pour se rendre à l’église à cette heure-là », explique-t-il, convaincu. Côté public pour cette catégorie de messe, même constat pour le prêtre que dans l’Ouest de Paris : des infirmières ayant des gardes à des horaires décalés, des chasseurs passant le week-end à la campagne, mais aussi des gens de passage ayant des contraintes dans la journée. L’avantage de St-Louis d’Antin étant d’être facilement accessible par le métro, le train et le RER.

Si le curé reconnaît la forte demande des fidèles pour ces messes tardives – trois cents personnes en moyenne –, il met néanmoins un bémol à cette pratique. « Normalement, la symbolique de l’Eucharistie est le soleil, le jour de la Résurrection ». Aussi, si pour lui il est bon que « l’Eglise s’adapte au rythme de vie des gens », il estime que participer à une messe du soir plutôt qu’à celle du dimanche matin devrait être, sauf contrainte forte, occasionnel.

Avec les propositions du dimanche soir, le P. Lancrey-Javal aimerait néanmoins voir se développer des messes hebdomadaires en soirée. « Quand on sait que les Parisiens rentrent chez eux en moyenne vers 19h30-20h les soirs de semaine, je m’étonne qu’aucune paroisse – à part le Sacré-Cœur de Montmartre, où une messe est célébrée à 22h chaque jour de l’année – ne propose encore de messe au-delà de ces horaires », souligne-t-il. Et s’il admet la contrainte de devoir fermer les églises, il encourage les curés à utiliser leurs chapelles et cryptes pour gagner en souplesse. Une proposition qu’il lance à l’occasion de l’année « Famille et Jeunesse ». • Ariane Rollier


- Messes dominicales tardives à Paris.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse