Les miséricordes sculptées de Saint-Gervais

Les stalles des moines sont parfois ornées de décors sculptés, comme c’est le cas à l’église Saint-Gervais

Les offices chantés étaient longs, et les moines ou les chanoines dans leurs stalles bénéficiaient d’un siège qui pouvait se relever , portant un petit relief sur lequel s’appuyer en position mi debout, mi assise. Ces sièges, appelés miséricordes, étaient souvent ornés de sujet décoratifs, parfois religieux, et au XVIe siècle , souvent profanes. L’église St Gervais en possède de fort expressifs évoquant la vie quotidienne dans le quartier.

Un cochon sanglier (1) ;
Un chien qui se sent le derrière (2) ;
Deux cuisinier rôtissant un poulet (3) ;
Cordonnier taillant ses chaussures (4) ;
Le fou et sa femme (5) .
Vanité : homme nu s’appuyant sur un crâne (6) ;
La récolte des pastèques au jardin (7) ;
Le mari en colère, la femme en prière et l’amant qui se rhabille (8) ;
Homme et femme au bain public dans un cuveau (9) ;
Fou avec sa marotte , qui baisse culotte (10) .
Trois têtes de croissants de lune (11) ;
Administration d’un clystère ? (abîmé !) (12) ;
Deux tailleurs de pierre (13) ;
A la cave, un homme et six tonneaux (14) ;
Homme assis lisant sur un lutrin (15 )

Trésors et objets de curiosité

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse