Notre-Dame Réconciliatrice de La Salette

Attenant à l’église paroissiale Notre-Dame de La Salette, (27 rue de Dantzig, 75015) se trouve la chapelle Notre-Dame Réconciliatrice.

Elle est édifiée à la place d’un orphelinat créé en 1853 par le Père Jean-Léon Le Prévost, qui a fondé en 1845 la Congrégation des religieux de Saint-Vincent de Paul. Il repose dans cette chapelle ainsi que le premier prêtre de la Congrégation, le Père Planchat, et les premiers membres de cet institut : Maignen et Myionnet.

L’autel principal est bien sûr dédié à Notre-Dame de la Salette, dont l’apparition en 1846 a marqué les jeunes fondateurs : Marie promettait de grands malheurs à la France si elle ne se convertissait pas. La guerre de 1870 a été considérée comme la réalisation de cette prophétie ! Cela est suggéré par un vitrail : une procession à la Vierge de la Salette en 1871-1872 est dominée par une France vaincue aux pieds de la Vierge.

Un autel latéral contient la tombe de Jean-Léon Le Prévost. Le Père Planchat repose devant l’autel principal. Le troisième autel est consacré au Curé d’Ars, et contient des reliques ainsi que le masque mortuaire du saint curé.

Les vitraux évoquent différents moments de l’histoire de la Congrégation, la fondation en 1845, le premier prêtre en 1850, les divers engagements au service de l’Église.

Une très ancienne statue de saint Michel archange protège la congrégation qui continue de garder précieusement le souvenir de ses fondateurs.

Lieux du Paris chrétien

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse