L’Église
Catholique
À Paris

Notre-Dame : « Soyez chaleureusement remerciés »

Depuis l’incendie de Notre-Dame, le 15 avril dernier, les dons continuent d’affluer au sein de la Fondation Notre Dame, qui a spécialement créé un Fonds Cathédrale de Paris, destiné à les recueillir. Mais au-delà de cette générosité, ce sont des centaines d’histoires, toutes personnelles, que racontent ces donateurs. Un attachement viscéral à la cathédrale qui transcende les pays et les religions. En voici quelques extraits.

JPEG - 287.3 ko
Dessin d’enfant accompagnant un don
© Priscilia de Selve

Sur la photo en noir et blanc, un couple s’enlace devant l’objectif. La femme, une jolie brune au visage juvénile barré par une courte frange, est blottie dans les bras de l’homme, visage carré, front dégagé. Leur complicité est évidente. Adossés à la rambarde du pont au Double qui enjambe la Seine, ils fixent tous les deux l’appareil photo. Derrière eux, on aperçoit Notre-Dame. Le cliché date de 1958. Dans la lettre qui accompagne la photo, Antoinette – la jolie brune – raconte. « J’ai rencontré l’homme de ma vie dans le métro parisien lors d’une correspondance à la station Opéra. Le métro grinçait et tanguait, je me suis retrouvée dans ses bras et il m’a dit : “Ce n’est pas une petite femme comme vous qui pourrait me faire du mal”, avec son délicieux accent germanique. Il m’a donné rendez- vous le lendemain à Notre-Dame. […] Ce fut le coup de foudre, qui dura soixante belles années. Le temps a passé et je ne peux oublier ces beaux moments. » Avec la lettre et la photo, un chèque de 30 euros pour la restauration de la cathédrale.

Des témoignages comme celui-ci, Kim Leforestier, chargée de mission pour le Fonds Cathédrale de Paris, abrité par la Fondation Notre Dame, en reçoit aujourd’hui une quinzaine par jour, « mais la période est plus calme ». Durant les trois mois écoulés depuis l’incendie, la Fondation Notre Dame, un des organismes habilités à recueillir les dons pour la cathédrale, a reçu des centaines de mails, d’appels téléphoniques et de lettres. Les boîtes sagement rangées au fond de son armoire en témoignent. Qu’ils écrivent ou qu’ils passent – comme ce couple de retraités originaires du Nord de la France, venu déposer le matin même deux chèques de 100 euros ; ou comme cette adolescente écossaise, en visite en France pour la coupe du monde de football, qui après avoir organisé une collecte au sein de son école est venue verser 1100 euros en liquide – ils sont nombreux à témoigner de leur attachement à la cathédrale de Paris. Et des histoires touchantes, des gestes d’une incroyable générosité, il y en a beaucoup. Comme ces quatre cousins âgés de 10 à 12 ans qui, après avoir débroussaillé un coin du jardin de leur grand-mère, ont versé les 50 euros récoltés à la Fondation. Ou comme les dix membres de cette famille réunionnaise, « sans fortune » mais « bouleversés par ce malheur survenu le 15 avril. C’était le jour de mon anniversaire, et c’est avec des larmes que cette année je prenais un an de plus. » Ils ont tous versé un euro. Souvent l’écriture est assurée, le vocabulaire choisi, mais parfois ce sont des enfants qui ont pris la plume pour exprimer la sidération qui fut la leur ce lundi-là. « Quelle tristesse, écrit Louis, 6 ans. Ce joyau de l’art gothique en feu ! Je suis bien rassuré de savoir qu’elle tient encore debout. » Pour Étienne, 6 ans lui aussi, dont la lettre est adressée, comme beaucoup d’autres, à l’archevêque de Paris : « voici un euro pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris, pour 10 ans. Donnez la pièce aux ouvriers, recommande-t-il. Joyeuses Pâques. »

Le monde artistique, lui aussi, s’est mobilisé pour la cathédrale, comme ce jeune prodige et chef d’orchestre turc, Bartu Elci-Ozsoy qui, en mai dernier a versé l’intégralité des bénéfices de son concert au théâtre des Variétés à la Fondation. Ou comme ce ténor, qui dans une lettre se souvient, ému, des représentations données dans la cathédrale. « Ce qui nous étonne souvent, poursuit Kim Leforestier, ce sont ces initiatives spontanées, concerts ou spectacles, organisés sans que nous les sollicitions et dont les recettes sont versées pour la restauration de la cathédrale. » Car, et c’est un fait notable, la majeure partie des dons vient de particuliers. Des sommes modestes, qui au contraire des montants versés par de grands mécènes ou de grands groupes, ne font pas souvent la Une des médias. Parmi les 42 000 donateurs recensés depuis le 15 avril, des personnes souvent sans grands moyens, croyants ou non, catholiques ou pas. Comme le soulignait Mgr Michel Aupetit dans un communiqué publié le 13 juin dernier, cet élan montre bien que Notre-Dame est un symbole unique, en France, mais aussi au-delà. L’archevêque, qui en quelques mots a su résumer le sentiment de beaucoup face à cette générosité et face à l’engagement sans relâche de ceux qui œuvrent, depuis l’incendie, sur le chantier de la cathédrale : « Que tous ceux qui se sont mobilisés dès le 15 avril et que tous ceux qui continuent à œuvrer chaque jour, pour Notre-Dame, qu’ils soient donateurs, architectes, ouvriers du chantier, responsables politiques, soient remerciés chaleureusement pour leurs efforts. »

Priscilia de Selve

Trois mois après, la collecte des dons se poursuit

« Le montant total nécessaire à la restauration [de la cathédrale Notre-Dame] demeure inconnu et devrait le rester jusqu’au printemps 2020. » Dans un communiqué publié le 24 juin dernier, la Fondation Notre Dame (FND), un des organismes habilités à recueillir les dons pour la cathédrale, a tenu à rappeler qu’à ce jour, malgré les sommes récoltées et les promesses de dons, la collecte devait se poursuivre. Trois mois après l’incendie, la phase de sécurisation de la cathédrale n’est toujours pas achevée et selon Philippe Villeneuve, architecte en chef des Monuments historiques, elle devrait se poursuivre au moins jusqu’au printemps 2020.

Au titre de son Fonds Cathédrale de Paris, la Fondation Notre Dame a recueilli à ce jour 38 millions d’euros de dons, auprès de 42 000 particuliers, ainsi que de 60 entreprises et collectivités publiques françaises et étrangères. Le total des dons reçus et des promesses de dons à la FND s’élève à 396 millions d’euros.

Pour faire un don : fondationnotredame.fr/patrimoine-culture/don-pour-la-cathedrale-reponses-a-vos-questions

Médias

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse