L’Église
Catholique
À Paris

« On n’a pas besoin de dogmes pour vivre en chrétiens » ?

« Le dogme nous renseigne sur l’identité de Dieu et sur sa manière d’aimer. Il est essentiel pour nous, chrétiens, de connaitre cela puisque nous sommes appelés à vivre de cet amour et à le reproduire. » Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

« On n’a pas besoin de dogmes pour vivre en chrétiens »

« Le dogme nous renseigne sur l’identité de Dieu et sur sa manière d’aimer. Il est essentiel pour nous, chrétiens, de connaitre cela puisque nous sommes appelés à vivre de cet amour et à le reproduire. » Chronique audio de Mgr Bruno Lefevre Pontalis.

Voilà une proposition qui veut séparer la connaissance de la pratique.

Cette opposition, à laquelle il est possible de se heurter dans une mission d’évangélisation, entre foi objective et amour fraternel, est une idée toute faite, dont il s’agit de se détromper. Pourquoi ? Parce que le dogme n’est pas une idée, fut-elle imposée. Il est l’affirmation de ce que Dieu a fait pour nous et aussi de ce qu’Il est en lui-même.

Lorsque nous disons le Credo, nous attestons que Dieu a créé le monde pour nous, que son Fils unique s’est incarné, est mort et ressuscité pour nous, et que l’Esprit Saint a été envoyé pour achever toute sanctification, toujours et encore pour nous.

Le dogme déroule le récit des merveilles de Dieu en notre faveur. Ce ne sont pas là des idées imposées mais plutôt l’attestation de sa bonté à notre égard. Le dogme nous renseigne sur l’identité de Dieu et sur sa manière d’aimer.

Il est essentiel pour nous, chrétiens, de connaitre cela puisque nous sommes appelés à vivre de cet amour et à le reproduire.

Il est donc vain de vouloir vivre en chrétiens, en refusant de porter nos regards sur la manière dont Dieu se conduit lui-même, sur les hauts faits de l’histoire du salut, sur la possibilité qu’il nous offre de participer de sa nature divine et d’agir de la même façon qu’il fait lui-même.

Refuser le dogme, c’est finalement refuser de prendre la mesure de l’amour que Dieu nous porte.

Cette ignorance risque bien de répercuter ses effets sur notre manière d’aimer.

Bonne journée !

Chronique “Être témoin de l’Évangile” de Mgr Bruno Lefevre Pontalis

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse