Oratoire du jardin des Missions étrangères

Ce jardin privé d’une superficie d’un hectare possède une entrée rue de Babylone. Créé au XVIIe siècle, il possède en plus d’une collection de plantes rares, un oratoire, et des souvenirs d’Asie.

L’oratoire fut construit vers 1844 dans un coin du jardin. Les séminaristes des Missions Etrangères se réunissaient chaque soir pendant un mois dans cet oratoire, pour prier pour les missionnaires qui venaient de partir. On allumait à cette occasion un cierge sur lequel étaient inscrit s les noms des partants. Cette tradition remonterait au naufrage du Mercedes en mer de Chine en 1860, où 8 missionnaires trouvèrent la mort. Dans cet oratoire, autour de la statue de la Vierge, figurent les noms de divers missionnaires canonisés en particulier par Jean Paul II.

A côté, une cloche chinoise offerte en 1858 par le contre-amiral Rigault de Genouilly au nom du corps expéditionnaire français à Canton. Elle fut placée dans le jardin en 1873. Elle porte une inscription chinoise disant qu’elle fit dédiée à Kouan-in, déesse bouddhique de la miséricorde en 1721.

Près de l’oratoire figure également une stèle coréenne offerte par la cathédrale de Séoul à l’occasion de la canonisation des martyrs de Corée en 2003. Composée d’une tortue, symbolisant la terre et la longévité, la stèle porte les noms des martyrs. Elle est couronnée d’un chapeau avec deux dragons, symbolisant le ciel. Cette stèle représente la pensée traditionnelle de l’union de la Terre et du Ciel dans l’Homme. Elle est accompagnée d’une lanterne de pierre, et d’un inscription votive.

La chapelle des Missions étrangères mérite aussi une visite.

Pour tous renseignements, joindre www.mepasie.org/contact-info

Lieux du Paris chrétien

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse