Prier pour les familles : une urgence ?

Sr Cécile Marie, bénédictine du Sacré-Cœur de Montmartre à N.D. des victoires (2e).

Sr Cécile Marie, bénédictine du Sacré-Cœur de Montmartre à N.D. des victoires (2è).
Sr Cécile Marie, bénédictine du Sacré-Cœur de Montmartre à N.D. des victoires (2è).
D.R.

PN.-D. – Pourquoi organisez-vous une neuvaine [1] de prière pour les familles, à N.-D. des Victoires, début juillet ?

Sr Cécile Marie – Cette neuvaine avec les bienheureux Martin est proposée chaque année aux fidèles depuis la béatification de Louis et Zélie, en 2008. Elle culmine avec la messe du 12 juillet, jour de la fête des bienheureux, qui attire de nombreux fidèles de toute l’Île-de-France. Mais tout au long des neuf jours, beaucoup de familles avec enfants se rendent à la basilique pour la messe quotidienne de 12h15, suivie d’une procession à la chapelle dédiée aux époux Martin, ou pour le chapelet de 15h30 récité aux intentions des familles présentes, devant la statue de Notre-Dame des Victoires. Ce qui est important, à nos yeux, c’est que les familles, à travers notre accueil et notre prière, se sentent soutenues et accompagnées par l’Église pour vivre leur vocation. Il est essentiel pour cela de disposer de lieux et de temps forts de prière, avec, comme exemples, Louis et Zélie Martin.

P. N.-D. - Pourquoi les familles ont-elles tant besoin d’être soutenues par l’Église ?

Sr C.M. – Les familles sont appelées à la sainteté ; leur vocation est très belle. Leur chemin de vie est jalonné de joies mais aussi de peines. Elles ont donc besoin de se confier, d’être écoutées, de prendre du recul et de prier. Louis et Zélie Martin leur sont donnés en exemple car ils ont vécu de véritables joies – comme les naissances de leurs enfants – comme des peines profondes – liées aux morts de certains enfants ou à la maladie à laquelle ils ont été confrontés –. Ils se sont en outre retrouvés face à des questions importantes telles que la conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale, la vocation de leurs enfants, la vieillesse, etc. Ainsi les lettres de Zélie, femme d’une grande foi bien incarnée, peuvent-elles inspirer les gens aujourd’hui.

P. N.-D. - Quel public touchez-vous à N.-D. des Victoires ?

Sr C. M. – Nous rejoignons aussi bien les familles nombreuses que les personnes veuves ou célibataires, ou encore les foyers confrontés à des problèmes de fécondité… De tout temps, N.-D. des Victoires a été un sanctuaire qui a attiré tout type de personnes, venant chercher le soutien de la Vierge Marie, refuge des pécheurs, mère accueillante et réconfortante.

P.N.-D. -Vos propositions ne sont-elles pas d’autant plus pertinentes que la famille chrétienne est fragilisée aujourd’hui ?

Sr C. M. – Bien sûr ! Devant l’actualité sociale, il est important que les familles chrétiennes se sentent accompagnées et confortées dans ce qu’elles vivent. Ici, nous témoignons du fait que le mariage entre un homme et une femme est source d’un bonheur profond. Les prêtres, dans leur prédication, se sont particulièrement engagés en ce sens cette année. Nous avons constaté que si beaucoup de familles venant à la basilique avaient une formation solide, les jeunes, en revanche, n’étaient pas toujours au clair sur les fondements anthropologiques et humains de leur foi. Aussi, essayons-nous de les aider dans notre accompagnement, en reprenant avec eux ces points essentiels. • Propos recueillis par Ariane Rollier

[19 jours avec les bienheureux Louis et Zélie Martin du 4 au 12 juillet.
La basilique est ouverte de 8h30 à 18h30.
Place N.-D. des Victoires (2e).
Plus d’infos sur www.notredamedesvictoires.com ; tél. : 01 42 60 90 47.

Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse