Quatre petits bouts de pain

des ténèbres à la joie

Juive hongroise déportée à 16 ans, puis baptisée, mais restée proche du judaïsme, elle est devenue psychologue pour enfants

afin de comprendre ce qui lui était arrivé.

Après trente-deux ans de silence, cette octogénaire témoigne activement, dans les collèges et lycées, de la Shoah, mais aussi du sens de la vie.

Ce livre n’est pas un témoignage sur la Shoah, mais une méditation sur la vie. Magda Hollander-Lafon a été plongée dans un monde de ténèbres : déportée à Auschwitz-Birkenau en 1944 avec sa famille, qui y a péri. Arrachées à cette expérience de la mort, ces pages sont nées d’une longue traversée tissée de renaissances. La première fut le don de quatre petits bouts de pain offerts à l’adolescente par une mourante dans le camp.

L’homme est capable du pire, mais c’est au meilleur qu’appelle Magda Hollander-Lafon, c’est-à-dire à la joie. Une joie spirituelle ravie à la désespérance, volée à l’enfer qui a failli l’engloutir, nourrie par une vie de foi et de rencontres d’âme à âme. Une joie dont elle partage ici toute la fécondité et qui resplendit en un vibrant appel à devenir créateur de sa vie.

Prix du livre de spiritualité 2012.
Ed. : Albin Michel , Paris
Prix conseillé : 12,35 €

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse