Que signifient les fiançailles ?

Les fiançailles inaugurent le temps du discernement en vue du mariage : « Oui ou non, ai-je le projet de me marier avec cette femme (cet homme) ? »
On peut se fiancer pour réfléchir sérieusement à cette question, pour se parler de notre volonté et notre désir, et pour utiliser les moyens de discernement que nous offre l’Église : écoute de la Parole de Dieu, conversion personnelle et vie sacramentelle.

« C’est un temps intermédiaire, temps de passage. Transition entre deux états, celui du célibataire et celui du marié. Temps inconfortable, où l’on s’initie à de nouvelles règles, d’une vie qu’on ne mène pas encore. Temps merveilleux qui se nourrit d’avenir, un avenir que l’on a la grâce de voir serein et éternel. Temps difficile, car il n’est pas si simple de quitter le relatif confort du célibataire qui arrange sa vie à sa manière, et de préparer, sans la vivre, la vie à deux, puis en petite communauté familiale. Une période de réflexion semble bien nécessaire, librement consentie, désirée avec discernement, pour aider à l’édification d’un rêve qui doit prendre corps. »
(Alain Quilici, Les Fiançailles, Fayard)

Pourquoi une bague de fiançailles ?

La tradition veut que le fiancé offre une bague à sa fiancée. Cette bague n’est pas une alliance. Elle est le signe de votre promesse, mais vous n’êtes pas encore engagés l’un envers l’autre.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse