Interventions du cardinal André Vingt-Trois - Rencontre diocésaine des équipes de préparation au mariage (prêtres, diacres, fidèles)

Samedi 30 septembre 2017 à Notre-Dame de Grâce de Passy.

Je suis heureux de vous saluer et vous partager quelques réflexions qui pourront peut-être vous aider, - du moins je l’espère -, dans la suite de ce que j’avais vu avec vous l’an dernier.

1. Je voudrais d’abord vous dire que votre mission dans la préparation au mariage vous place à un point d’observation d’un mystère.

Il y a une cinquantaine d’années, on expliquait qu’il n’y avait plus de jeunes dans l’Église, à ce moment-là les jeunes, c’était vous, donc puisque vous êtes là ce matin, c’est que vous y étiez ! On expliquait que les gens ne se marieraient plus, et puis voilà que vous êtes investis dans la préparation au mariage ! Je pense donc que les pronostics ou les prophéties ont été déjoués par quelque chose qui nous dépasse. Ce qui nous dépasse, c’est qu’un homme et une femme dans le désordre institutionnel et affectif de notre société peuvent encore avoir l’idée de s’unir l’un avec l’autre d’une façon publique, - ce qui n’est pas évident -, et de s’unir pour longtemps, si possible pour toujours, - ce qui n’est pas évident non plus. Qu’est-ce qui fait que ces jeunes qui n’ont pas été élevés dans l’objectif de la reproduction sociale pour reconstituer des cellules familiales à l’image de celles de leurs grands-parents, transgressent les idées communes et finissent par prendre une décision qui est une décision originale dans leur environnement ? Mystère !

- Lire la suite de l’intervention.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse