Renforcer l’unité pour réévangéliser l’Europe

À l’occasion du symposium interchrétien, ouvert le 28 août à Salonique, le Pape et le Patriarche Bartholomée ont chacun envoyé un message, soulignant la nécessité de renforcer l’unité des chrétiens dans une Europe tourmentée. Pour cette 14ème édition du Symposium, du 28 au 30 août, catholiques et orthodoxes se sont retrouvés autour du thème « Le besoin d’une ré-évangélisation de la communauté chrétienne en Europe ».

À l’occasion du symposium interchrétien, ouvert le 28 août à Salonique, le Pape et le Patriarche Bartholomée ont chacun envoyé un message, soulignant la nécessité de renforcer l’unité des chrétiens dans une Europe tourmentée. Pour cette 14ème édition du Symposium, du 28 au 30 août, catholiques et orthodoxes se sont retrouvés autour du thème « Le besoin d’une ré-évangélisation de la communauté chrétienne en Europe ».

Organisée par l’Institut franciscain de spiritualité, la Faculté de théologie pontificale franciscaine Antonianum de Rome, et le Département de théologie de la Faculté théologique de l’Athénée Aristote de Thessalonique, ces rencontres théologiques et culturelles ont lieu depuis plus de vingt-cinq ans tous les deux ans, alternativement en Italie et en Grèce.

Dans son message, le pape François souligne que nombreux sont ceux qui, en Europe, « n’ont pas conscience de la foi qu’ils ont reçue » et ainsi « n’expérimentent pas la consolation, ne participent pas pleinement à la vie de la communauté chrétienne » et donc « représentent un défi pour toutes les Églises du continent ».
Dans une Europe, « de moins en moins liée à ses racines chrétiennes, affirme le Pape, une nouvelle œuvre d’évangélisation » est clairement nécessaire.
À travers ce Symposium, le Saint-Père souhaite que les échanges « francs et cordiaux » entre catholiques et orthodoxes « contribuent à identifier de nouvelles routes, des méthodes créatives et un langage adapté pour transmettre l’annonce de Jésus-Christ, dans toute sa beauté, à l’homme européen d’aujourd’hui ». De son côté, le Patriarche Bartholomée Ier est revenu sur le thème de cette rencontre. Un thème « d’une grande actualité » autour de l’évangélisation et de la ré-évangélisation de l’Europe du XXIe siècle.

Le Patriarche œcuménique nous appelle à être conscients de la nécessité, en particulier aujourd’hui, du « dialogue interchrétien pour cultiver un climat de confiance mutuelle et une amitié sincère entre les chrétiens, dans une époque où la collaboration et l’unité deviennent de plus en plus nécessaires ».

Bartholomée Ier évoque notamment le contexte d’attaques terroristes qui ont frappé l’Europe occidentale ces derniers mois. C’est un problème qui est lié, « non pas tant au développement du terrorisme par les membres d’une religion en particulier, mais à la déchristianisation de l’Europe » qui, au cours des dernières décennies, a suivi un chemin l’éloignant toujours plus des valeurs et des traditions chrétiennes.

Dans « cette course vertigineuse vers la destruction du monde et des valeurs humaines », l’homme qui recherche un soutien spirituel « ne le trouve pas dans les pays sécularisés occidentaux d’aujourd’hui ».

Alors il « se tourne vers des formes malsaines de religiosité », qui ne promettent « qu’une jouissance éternelle de biens matériels » et donc une « vie matérialiste qui emprisonne l’homme ».

C’est donc seulement par le « retour à la foi et à la vie chrétienne », que l’homme peut trouver des réponses concrètes. Dans ce contexte de sociétés multiculturelles et multiconfessionnelles en Europe, « l’amour pour le dialogue, pour la résolution pacifique des conflits et pour la réconciliation unit les chrétiens », insiste Bartholomée Ier, qui appelle à « lutter de toutes nos forces » pour faire entendre « plus largement et plus clairement l’Évangile ».
Source : News.va

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse