Retrouvez l’édito de ce mois - De Panama à Panam’

L’édito de mars par le P. Jean-Baptiste Arnaud, délégué épiscopal pour les jeunes adultes.

Le désert et le jardin

Dans le message de Carême qu’il vient de nous adresser le pape François reprend ces deux réalités du désert et du jardin pour que nous les méditions et les laissions résonner dans notre vie comme des paraboles. Elles dessinent certes un itinéraire, celui du Carême, celui de toute une vie, celui d’une journée, ou encore d’un pèlerinage ou d’une retraite. Du désert aride - dans lequel nous sommes mis à l’épreuve, souvent tentés, mais aussi éduqués et conduits par Dieu qui nous veille sur nous et veut s’unir à nous – au jardin fleuri, jardin de la création et de la résurrection, de la vie donnée à l’origine et plus forte que la mort, du pardon et de la communion. Notre cœur est à la fois un désert à traverser et un jardin à cultiver. C’est dans la reconnaissance douloureuse de nos péchés que nous réalisons à quel point nous sommes aimés, et appelés à aimer, à vivre de la sainteté même de Dieu.

Ecoutons l’appel du pape à la fin de son message : « Chers frères et sœurs, le « carême » du Fils de Dieu a consisté à entrer dans le désert de la création pour qu’il redevienne le jardin de la communion avec Dieu, celui qui existait avant le péché originel. Que notre Carême puisse reparcourir le même chemin pour porter aussi l’espérance du Christ à la création, afin qu’« elle aussi, libérée de l’esclavage de la dégradation, puisse connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu » (cf. Rm 8, 21). Ne laissons pas passer en vain ce temps favorable !


Demandons à Dieu de nous aider à mettre en œuvre un chemin de vraie conversion. Abandonnons l’égoïsme, le regard centré sur nous-mêmes et tournons-nous vers la Pâque de Jésus : faisons-nous proches de nos frères et sœurs en difficulté en partageant avec eux nos biens spirituels et matériels. Ainsi, en accueillant dans le concret de notre vie la victoire du Christ sur le péché et sur la mort, nous attirerons également sur la création sa force transformante. ».

Bon et saint carême, avec nos frères et sœurs catéchumènes, pour être renouvelé dans notre vocation baptismale, par le jeûne, la prière et l’aumône. Bon et saint carême en marche vers la semaine sainte, que nous débuterons avec les étudiants et les jeunes professionnels de toute l’Ile-de-France à Chartres pour les Rameaux. De Paris à Chartres, que Notre-Dame veille sur nos pas en ce carême et nous donne d’entrer dans l’espérance.

Père Jean-Baptiste Arnaud,
Délégué épiscopal pour les jeunes adultes

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Sur Facebook

Sur Twitter

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse