« Sainte Geneviève s’adresse à tous »

P. N.-D. – La paroisse St-Etienne du Mont (5e) propose, du 2 au 10 janvier, une neuvaine à sainte Geneviève, protectrice de Paris. Pourquoi cette prière ?

JPEG - 45.6 ko
P. Jacques Ollier, curé de St-Étienne du Mont (5e).
© Éric de Legge

P. Jacques Ollier – Le Christ nous invite à demander à Dieu des choses avec insistance. Quand il enjoint à ses disciples de prier, il dit « demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira » (Mt 7, 7). C’est ainsi devenu une tradition de répéter neuf jours de suite une prière à une intention particulière. La difficulté ne vient pas de la réponse de Dieu, mais de notre réel désir de lui demander quelque chose.

P. N.-D. – Pourquoi l’adresser à sainte Geneviève ?

P. J. O. – C’est non seulement la sainte patronne de Paris, mais aussi une sainte très puissante au ciel. Elle agit. Très priée, elle obtient régulièrement des grâces et des guérisons. Depuis quinze siècles, plusieurs événements témoignent de sa sollicitude à l’égard de Paris. Elle a notamment fait refluer des inondations et protégé la ville d’épidémies. Elle n’a jamais cessé de répondre aux prières des Parisiens, elle a fait ses preuves en quelque sorte. Les fidèles le savent et continuent donc de demander son intercession. Avec cette neuvaine et la procession qui la conclut, il s’agit aussi de rendre Geneviève à sa ville, de la faire connaître auprès de toutes les paroisses, de nos élus, des habitants. Geneviève s’adresse à tous. Et puis, si elle a un faible pour les Parisiens, elle ne s’occupe pas que d’eux. Elle est vénérée bien au-delà du périphérique. Et elle réunit aussi chrétiens d’Orient et d’Occident. En effet, Geneviève est contemporaine de saint Siméon le Stylite qui vivait en Syrie. C’est au nom de cette tradition que les orthodoxes la prient également.

P. N.-D. – Cette demande de protection à sainte Geneviève prend-elle un relief particulier après les attentats du 13 novembre ?

P. J. O. – Avant ces évènements dramatiques, nous avions donné à cette neuvaine le titre d’un extrait tiré de sa litanie : « sainte Geneviève qui rétablissiez la paix entre ennemis ». Il me semble que c’est une intention d’actualité à l’heure où nous réalisons que des gens ne nous veulent pas que du bien. « L’efficacité » de Geneviève s’est révélée dans ce genre de circonstances : je pense aux Huns en 451 ou, plus récemment, quand l’ennemi s’est arrêté à la bataille de la Marne en 1914.

P. N.-D. – Quel message nous adresse sainte Geneviève dans ces circonstances ?

P. J. O. – Le message de Geneviève est très simple : « croyez en Dieu, faites-lui confiance et reposez-vous sur lui ». Elle a cru, et sa vie est une invitation à croire. Je ne sais pas si c’est la foi qui protégera Paris, mais un miracle est souvent le signe d’une réalité plus grande. Or, les miracles de Geneviève pour Paris sont le signe d’une protection divine, le signe que Dieu souhaite notre salut intégral. • Propos recueillis par Éric de Legge

Pratique : Neuvaine de sainte Geneviève, protectrice de Paris. Jusqu’au 10 janvier 2016 à St-Étienne du Mont, place Sainte-Geneviève (5e). Messes à 15h et 18h45 avec chant des litanies et vénération des reliques. Le 10 janvier 2016, à 15h, messe présidée par Mgr Michel Aupetit, évêque de Nanterre, suivie d’une bénédiction de Paris et d’une procession des châsses de sainte Geneviève jusqu’à N.-D. de Paris.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse