Soutien à Saint-Martin et Saint-Barthélemy en Guadeloupe

Durant le carême 2018, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, propose aux catholiques parisiens d’associer leurs efforts de partage pour répondre à l’appel de Mgr Riocreux, évêque de Basse-Terre, Pointe-à-Pitre, Saint-Martin et Saint-Bath.

Appel de Mgr Riocreux

Devant l’ampleur des dégâts à Saint-Martin et Saint-Barth après le passage de l’ouragan Irma le 6 Septembre 2017, le diocèse s’est mobilisé pour aider les populations en détresse.

Dans la paroisse de Saint Martin, avec ses trois églises, deux d’entre elles ont subi des dégradations importantes avec les toitures dégradées. De même, à St Barth, le clocher de l’église de Gustavia a été détruit ; et les toitures des deux autres églises, ont été fortement endommagées, ainsi que le presbytère.

Sur place, les deux prêtres ont fait un travail d’accompagnement et de présence. Privés d’eau, d’électricité et d’internet, ils ont cependant pu communiquer sur la situation. Moi-même, le mardi 12 septembre, j’ai pu apporter réconfort et espoir en visitant Saint-Martin.

À Saint Martin, la situation a été dramatique pour les populations. Des milliers de personnes ont souhaité leur évacuation en Guadeloupe, en Martinique ou en Métropole. Le centre pastoral Siméon Oualli, près de l’aéroport Pôle Caraïbe est devenu un lieu d’accueil pour ces « réfugiés climatiques ». De nombreuses familles soucieuses pour l’éducation de leurs enfants ont souhaité que la scolarité soit assurée en Guadeloupe pour l’instant. Certains reviendront, d’autres ne reviendront plus.

Après l’évaluation sur place, nous participerons à la reconstruction. Les écoles Saint-Joseph et Sainte-Marie seront réhabilitées prochainement. Dans les deux îles, les églises seront restaurées. Cela prendra du temps et de l’argent.

Très touché par les dons qui nous sont déjà parvenus, je remercie les donateurs ainsi que tous ceux qui ont fait une promesse de don.

+ Jean-Yves RIOCREUX,
évêque de Basse-Terre, Pointe-à-Pitre, Saint-Martin et Saint-Barth

Chèque à l’ordre de Fondation Notre-Dame projet Saint-Martin Saint-Barth.

À envoyer à
Collecte de Carême - Fondation Notre Dame
10 rue du Cloître Notre Dame
75004 Paris.

Le curé de Saint-Martin témoigne

Le père Freddy Hessou était à Saint Martin. Il raconte comment se déroule actuellement la vie après la catastrophe.

Beaucoup de travail a été effectué par les autorités. Elles ont enfin trouvé les bons réflexes et l’action de reconstruction commence il porter ses fruits. À ce rythme, d’ici deux ou trois mois, les gens auront oublié le sentiment d’abandon qui les a habités après le passage d’Irma. De plus, la solidarité est forte. Ceux qui ont de la nourriture et de l’eau en apportent il ceux qui n’en ont pas. De mon côté, j’en ai apporté à des personnes âgées. Les habitants ont déjà retrouvé cet amour de la vie qui caractérisent les gens qui vivent aux Antilles et plus largement ceux qui habitent au soleil. la vie a repris. Certes, tout le monde a conscience que demain ne sera pas facile, mais le sourire a été retrouvé. Cette joie de vivre n’effacera pas les difficultés, mais aidera à les surmonter. le chantier est encore grand, il faut protéger les enfants, les plus âgés et les plus faibles.

Dès le dimanche 10 septembre, la messe a repris normalement à 11h à l’église de Marigot. Cette dernière a bien résisté au passage de l’ouragan, il n’y a eu que la porte principale qui s’est effondrée. Depuis, j’ai célébré les messes de mardi et jeudi ainsi que le samedi et le dimanche. j’ai célébré la messe le dimanche 17 septembre à l’église de Grand-Case. Elle a été un peu abîmée, mais nous avons bien avancé dans les réparations et le nettoyage. l ’église du Quartier d’Orléans est celle qui a subi le plus de dégâts. Il n’y a plus de plafond. Nous avons lancé un appel à mobilisation pour la nettoyer. Quoi qu’il en soit la vie de l’Église reprend et celle-ci doit être aux côtés des victimes.

Le Secours catholique, épaulé du diocèse de Guadeloupe, dont dépend Saint-Martin, a lancé un fonds de soutien aux victimes. la Martinique et la Guyane désirent aussi se mobiliser pour nous.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse