Temps ordinaire - Un homme avait deux fils...

« Un homme avait deux fils… » L’évangéliste Matthieu relate ici une parabole de Jésus (Mt 21, 28-32). Il s’agit d’un père qui demande à ses deux enfants d’aller travailler à la vigne. L’un ne veut pas et il y va. L’autre dit oui, mais il n’y va pas. Une séance clé-en-main pour approfondir, avec les enfants, cet évangile.

Jésus pose une question à la suite de cette parabole : ‘Lequel a fait la volonté de son père ?

Si la réponse semble simple, elle invite à aller plus loin.

Le service de la catéchèse du diocèse de Paris propose de préparer une rencontre sur le thème : « Ecouter, accueillir la Parole de Dieu et comment y répondre pour faire grandir le Royaume de Dieu, le Royaume de l’amour. »
Vous trouverez ci-dessous le texte de l’Evangile (Mt 21, 28-32), des pistes de réflexion à propos de l’Evangile, une proposition de célébration pour des enfants de l’éveil à la foi et leurs parents adaptable aux plus grands, des activités à télécharger…

Sommaire

L’Evangile - Comprendre pour transmettre - Proposition de célébration - Outils pour les activités

(Tous droits réservés sur ce dossier)

La Parabole : saint Matthieu 21, 28-32

Téléchargez le récit

En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils.
Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.” Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas.
Lequel des deux a fait la volonté du père ? »
Ils lui répondent : « Le premier. »
Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.
Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. »

Comprendre pour mieux transmettre

Nous sommes dans la dernière partie de l’Evangile de Matthieu, qui précède les événements de la Passion. (Mt 21, 1 – 25,46)
- Jésus est acclamé comme prophète en entrant dans Jérusalem. (Mt 21, 1-11)
- Il se rend au Temple où il chasse les vendeurs (Mt 21, 12-17).
- Le lendemain Jésus retourne au Temple et, l’espace d’une journée, il enseigne pour la dernière fois, à partir de controverses et de paraboles. La parabole Un homme avait deux fils fait partie de cet enseignement.
- Puis Jésus quitte définitivement le Temple.
- Le dernier grand discours sur la fin et le jugement dernier sera prononcé sur le Mont des Oliviers.

Dans le Temple les grands prêtres et les anciens du peuple interrogent Jésus : « Par quelle autorité fais-tu cela ? » (Mt 21, 23) à propos des vendeurs chassés du Temple.
Jésus leur retourne la question : « Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » (Mt 21, 25)
Prendre position devant le précurseur, celui qui annonce la venue du Messie (Jean le Baptiste), c’est prendre position devant Jésus. Refuser de croire à Jean- Baptiste, c’est se fermer à la foi en Jésus, le Christ.
Leur réponse « Nous ne le savons pas ! » (Mt 21, 27) clôt le débat.
Mal compris, Jésus choisit de parler en paraboles, histoires simples permettant de réfléchir sur le Royaume de Dieu et peut-être d’ouvrir les yeux et le cœur.

La première parabole qui suit la controverse avec ceux qui refusent l’autorité de Jésus est celle de deux fils qui sont sollicités par leur père pour aller travailler à la vigne.
Le premier refuse et finit par y aller ; le deuxième s’empresse de dire oui… mais il n’y va pas.
Jésus pose alors une question bien simple : « Lequel des deux a fait la volonté du père ? » (Mt 21, 31)

La réponse coule de source ! L’enfant qui dit non à son père, puis s’exécute, vaut mieux que celui qui dit oui et n’obéit pas. Un homme digne de ce nom se juge à ses actes, non à ses intentions changeantes. Si Jésus pose cette question, ce n’est pas pour le plaisir de trouver la bonne réponse.

Essayons donc d’aller plus loin, tel est le rôle de cette parabole dont le thème central traverse toute la Bible : celui de répondre, ou non, à la volonté de Dieu, qui veut que tous les hommes soient sauvés.
Jésus, le Fils du Père, continue de s’adresser aux chefs des prêtres et aux anciens du peuple.

Il aimerait que leur cœur s’ouvre.
Il ose leur dire : « Les publicains et les prostitués vous précèdent dans le Royaume de Dieu. » (Mt 21,31)

Pour les prêtres et les anciens cela signifie que ces personnes, ces pécheurs les plus méprisés, prennent leur place dans le Royaume dès à présent, eux, les anciens, qui sont habitués aux premières places !
Ces pécheurs, par leur repentir et leur adhésion à la parole du Christ, incarnent le nouveau peuple de Dieu. Car il importe moins de dire que de faire, lorsqu’il s’agit de la volonté du Père.

Puis Jésus leur parle de Jean le Baptiste :
« Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostitués y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. » (Mt 21, 32)
Les publicains et des prostitués ont cru en la parole de Jean le Baptiste et se sont convertis. Ils savent se reconnaître pécheurs et changer de vie.

Le problème des autorités religieuses est leur suffisance qui leur évite de se remettre en question. Pour eux, Jean le Baptiste et Jésus n’ont pas de légitimité à leurs yeux, ils ne font pas partie des autorités religieuses. Comment croire en leur parole ?
Les chefs du peuple se déclarent ‘‘Fils d’Abraham’’, c’est-à-dire qu’ils se rattachent à la lignée d’Abraham le père des croyants (Mt 3, 9) mais ils refusent l’autorité du Fils de Dieu. Leur cœur a du mal à s’ouvrir.

Dans ce texte, nous retrouvons l’enseignement de Jésus sur la Montagne (Mt 5-7) à propos de la situation filiale et de la volonté du Père :
-  Jésus nous apprend à prier en enfants de Dieu s’adressant à leur Père : « Notre Père », avec cette demande « que ta volonté soit faite » (Mt 6, 10)
-  « Ce n’est pas en me disant ‘‘Seigneur, Seigneur !’’ qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. » (Mt 7, 21).

Jésus a parfaitement accomplit la volonté de son Père jusqu’au bout, au moment de sa Passion : « Père, si tu le veux, éloigne-moi de cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. » Lc 22, 42
Marie, humble servante du Seigneur, accueille la volonté divine d’être la mère du Sauveur : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » Lc 1, 38
Faire la volonté du Père c’est écouter sa Parole et la mettre en pratique, chacun là où il est, avec sa mission qui lui est propre car la parole de Dieu est source de vie et de joie profonde.

Les tentations de dire non, de se passer de Dieu, par peur, faiblesse, orgueil… ne manquent pas. Le Christ est toujours auprès de nous (Mt 28,20) et l’Esprit Saint donne la force d’agir. La lecture de la Parole de Dieu et la prière aident à discerner la volonté de Dieu, sachant que Dieu, loin de vouloir nous manipuler telle une marionnette, respecte notre entière liberté.

Travailler à la vigne du Seigneur, c’est répondre à l’amour de Dieu en aimant Dieu et son prochain comme soi-même (Mt 22, 36-40), pour faire grandir le Royaume de Dieu.

Le chrétien, avec le psalmiste ose dire :

Apprends-moi à faire ta volonté,
car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant :
qu’il guide mes pas en un pays de plaines. (Ps 142, 10)

Proposition de célébration

(dessins Catherine Ansaldo, Tous droits réservés - Service de la Catéchèse du Diocèse de Paris)

PDF - 541.8 ko
Téléchargez le déroulé de la célébration

Outils pour les activités

Éléments pour animer l’évangile

PDF - 6.8 Mo
Téléchargez l’animation en couleur
PDF - 3.7 Mo
Téléchargez l’animation en noir et blanc

Le coloriage
Cliquez sur la vignette pour télécharger. Pour imprimer, sélectionnez au préalable la page que vous souhaitez imprimer (exemple en couleur, page 1 ou coloriage vierge, page 2) dans les paramètres de l’imprimante.

PDF - 2.1 Mo

Objet Mémoire
Cliquez sur la vignette pour télécharger. Pour imprimer, sélectionnez au préalable les pages que vous souhaitez imprimer dans les paramètres de l’imprimante :
- La fiche technique, page 1
- Le récit qui accompagne l’objet mémoire, page 2
- L’objet-mémoire en couleur, page 3 et 4
- L’objet-mémoire en noir et blanc, page 5 et 6

PDF - 2 Mo

Notre-Père enluminé à colorier
Cliquez sur l’image pour télécharger. Vous trouverez des exemples d’enluminures dans les photos en bas de page.

PDF - 4.8 Mo

Séances et activités pour toute l’année

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse