Un musée révolutionnaire

Le musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir

Exposition - 7 avril 2016 - 4 juillet 2016 au musée du Louvre & parcours « In and out », dans 3 églises parisiennes : Saint-Eustache, Saint-Roch et Saint-Sulpice.
Le musée des Monuments français, fondé par Alexandre Lenoir en 1795 pour sauver les monuments détruits par la Révolution, a joué un rôle fondamental dans l’histoire de la redécouverte et de l’appréciation du patrimoine français et le goût pour le Moyen Âge.
Fermé en 1816 les œuvres qu’il abritait sont actuellement conservées aux musées du Louvre et de Cluny, et dans des églises parisiennes. Voir l’affiche.

Infos
7 avril 2016 au 4 juillet 2016


Un musée révolutionnaire
Le musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir

Le musée des Monuments français, aujourd’hui tombé dans l’oubli, connut sous la Révolution française un destin exceptionnel.

Jacques Louis David-Alexandre Lenoir © Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais Angèle DequierSitué non loin de Saint-Germain-des-Prés, dans le couvent des Petits-Augustins, le musée ouvre ses portes en 1795 grâce à l’engagement d’un jeune peintre.
Soucieux de préserver les œuvres saisies dans les églises, suite à la confiscation des biens du clergé, Alexandre Lenoir (1761-1839) contribue à préserver de nombreux tombeaux et statues de culte. La présentation de ces vestiges, selon un parcours chronologique, savant et romantique, connait un immense succès auprès du public qui accourt de toute l’Europe pour le visiter.

À la fermeture du musée en 1816, ses collections sont dispersées : les œuvres sont envoyées au Musée du Louvre ou regagnent les églises de Paris. Certaines retrouvent leur édifice d’origine, d’autres, devenues orphelines après la destruction de leur couvent ou église, sont affectées aux lieux de culte subsistants dont certains sont tout proches du Louvre.

PDFEn écho et en lien avec la visite de l’exposition au Louvre, le musée du Louvre et le service de la conservation des œuvres d’art religieuses et civiles de la ville de Paris ont créé une signalétique spécifique dans trois de ces églises, l’église Saint-Roch, l’église Saint-Eustache et l’église Saint-Sulpice, dont les visiteurs sont invités à franchir librement le seuil.

- Parcours « In and out » téléchargeable


Saint-Eustache 1er ACF-P © MB
- Église Saint-Eustache

Rue du Jour - Paris 1er - M° RER Chatelet-les-Halles.

Lundi-vendredi 9h30-19h ; samedi-dimanche 10h-19h

Saint-Roch 1er ACF-P © MB
- Église Saint-Roch

296 Rue Saint-Honoré - Paris 1er - M° Pyramides, Tuileries.

Lundi- dimanche 8h30-19h

Saint-Sulpice 6e ACF-P © MB
- Église Saint-Sulpice

Place Saint-Sulpice - Paris 6e - M° Saint-Sulpice, Sèvres-Babylone, Mabillon. Accès handicapés (rue Palatine).

Lundi-dimanche 7h30-19h30

● Ne pas manquer de s’arrêter à l’Ancien couvent des Petits-Augustins dans lequel Alexandre Lenoir installa le musée des Monuments français. À la fermeture du musée, en 1816, les lieux sont affectés à l’École des Beaux-Arts.
 
14 rue Bonaparte - Paris 6e - M° Saint-Germain-des-Prés.
Lundi-vendredi 8h-22h - Accès limité
Cet événement vous intéresse ? Vous souhaitez être tenu informé des événements du diocèse de Paris ?
Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse