Un orgue au service de l’évangélisation

Implantée dans le quartier de la Philarmonie, la paroisse Ste-Claire (19e) accueille régulièrement des concerts donnés par des étudiants et professeurs du Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Pourtant, elle ne possédait pas d’orgue digne de ce nom. Un projet révolutionnaire vient de voir le jour, porté par son curé et un collectif de musiciens de renommée internationale.

JPEG - 110.7 ko
Église Sainte-Claire
© Priscilia de Selve

Ça peut sembler une folie, mais c’est de folie dont nous avons besoin pour faire avancer le monde. » Olivier Latry, organiste titulaire à Notre-Dame, fait partie du premier cercle des organistes – avec Philippe Lefebvre et Michel Bouvard, tous trois membres de l’association Orgue en France – à avoir soutenu le projet porté par le P. Gilles de Raucourt : doter Ste-Claire (19e), paroisse située dans le quartier de la Cité de la musique, d’un orgue digne de ce nom. Un instrument résolument contemporain, « éclaté dans l’espace, avec une partie située dans le narthex, une autre dans le chœur, une sur le flanc de l’église, et un orgue mobile ». Plusieurs modules donc, pour un seul orgue, dont une partie serait en extérieur, implantée sur la façade. À ce dispositif, s’ajouteraient des carillons à l’intérieur et l’extérieur, qui mêleraient leurs sonorités à celui de l’orgue. Pour cet instrument intimement lié à la liturgie, c’est une petite révolution. « Le collectif formé en 2014 par le P. de Raucourt a mené pendant plusieurs mois une réflexion poussée afin de savoir quel projet serait le plus adapté à cet arrondissement.

Certes, poursuit l’organiste, nous aurions pu imaginer un projet plus traditionnel, avec un orgue classique, mais nous pensons que la paroisse a un rôle éminent à jouer dans ce quartier dédié à la musique et qui mêle des populations brassées. » Pour les quatre musiciens membres de ce collectif – dont fait partie Francis Vidil, autre organiste de renommée internationale –, dont la plupart sont professeurs au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) tout proche, ce projet représente une opportunité formidable. « Ce type d’orgue, totalement novateur, pourrait avoir le même retentissement dans le petit monde musical que celui qu’eut l’orgue de Kassel en Allemagne. Et dans ce quartier, insiste Olivier Latry, l’orgue peut être un instrument missionnaire. » Le P. de Raucourt ne dit pas autre chose quand il évoque la nécessité de faire de son église « un instrument de musique qui s’insère parfaitement dans le quartier de la Philharmonie ». Pour ce prêtre, membre de la communauté Aïn Karem, permettre au plus grand nombre de profiter de cet orgue, en proposant des concerts en extérieur sur le parvis, est aussi un excellent moyen d’évangélisation.

« L’orgue, poursuit-il, peut être également un trait d’union entre le conservatoire et la paroisse. » Un partenariat vient d’ailleurs d’être signé entre la paroisse et le CNSMDP, afin de permettre aux étudiants de venir se produire dans l’église.
L’étude de faisabilité est désormais achevée, reste à trouver le financement pour ce projet dont le budget est estimé à 1,2 million d’euros. Pour cela, l’association des Amis de l’orgue de l’église Sainte-Claire, créée pour l’occasion [1], se donne un an et compte sur plusieurs grands mécènes, mais aussi sur la générosité des particuliers [2]. Les travaux, prévus pour durer deux ans, devraient s’achever fin 2020.

Priscilia de Selve

[1Association des amis de l’orgue et de la musique de l’église Sainte-Claire de Paris. 179, bd Sérurier, 19e.

[2Informations : 01 42 02 11 36 ou facebook.com/sainteclaireparis.orgue

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse