Une relique ‘hautement symbolique’ pour la Communion anglicane

Le Vatican a accepté de prêter, à sa demande, une relique du pape saint Grégoire le Grand (590-604) à l’archevêque de Cantorbéry, en vue de la conférence des primats anglicans, du 11 au 16 janvier 2016. Une partie d’une crosse précieuse gardée dans l’église de San Gregorio al Celio de Rome fut envoyée au Royaume-Uni pour participer à la manifestation, et on montrait aussi une édition rare du VIe siècle des Évangiles donnée par le pape Grégoire à saint Augustin, quand il entreprit de christianiser l’Angleterre.

Le Vatican a accepté de prêter, à sa demande, une relique du pape saint Grégoire le Grand (590-604) à l’archevêque de Cantorbéry, en vue de la pr conférence des primats anglicans, du 11 au 16 janvier 2016.
Dans une lettre qu’il a rendue publique le 7 janvier, le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture, autorise ainsi le prêt de la tête en ivoire de la crosse d’évêque de saint Grégoire le Grand, la décrivant comme une relique « hautement symbolique », « signe du lien qui unit spirituellement les Églises catholique et anglicane ».
En 596, saint Grégoire le Grand envoya en mission en Angleterre saint Augustin de Cantorbéry pour y restaurer le christianisme. Les Églises anglicane et catholique se séparèrent en 1534, après le refus du pape Clément VII d’annuler le premier mariage du roi Henri VIII.

Vatican Radio
Des reliques associées à saint Grégoire le Grand et à saint Augustin de Cantorbéry furent présentées ensemble à la cathédrale de Cantorbéry, quand les chefs de l’Église anglicane se rencontrèrent pour discuter de l’avenir de la Communion anglicane.
Une partie d’une crosse précieuse gardée dans l’église de San Gregorio al Celio de Rome fut envoyée au Royaume-Uni pour participer à la manifestation, et on montrait aussi une édition rare du VIe siècle des Évangiles donnée par le pape Grégoire à saint Augustin, quand il entreprit de christianiser l’Angleterre. Ce manuscrit est le plus ancien Évangile illustré en latin qui subsiste et l’un des plus anciens livres européens.
Le public a pu voir la relique de saint Grégoire pendant les deux week-ends des 9/10 et 16/17 janvier et, pendant la semaine, il put être un objet de méditation pour les Primats de l’Église anglicane, quand ils se rencontraient entre eux.
Le 15 janvier, le livre des Évangiles de saint Augustin fut également exposé, réalisant ce qui fut décrit comme “une extraordinaire association” de la tête de la crosse, symbole de l’autorité ecclésiale, et du livre des Évangiles, symbole de l’autorité de la parole de Dieu. La relique repartit pour Rome le 18 janvier, premier jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens ; ainsi, à travers cet objet particulier, put être réactualisé le lien missionnaire de la foi commune, héritage historique entre catholiques et anglicans.
Source : Vatican Radio

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse