Vitraux de Dominique Savio à Saint-Jean-Bosco

Lors de sa construction, la crypte de l’église Saint-Jean-Bosco (79, rue Alexandre Dumas, 75020) était ornée d’une série de vitraux réalisés par la maison Mauméjean.

Certains représentaient la vie du Père Planchat, fondateur du Patronage Sainte-Anne, qui a précédé la paroisse Saint-Jean-Bosco. 

Les autres illustraient la vie de Dominique Savio, jeune élève de Don Bosco, canonisé en 1954. La transformation de cette crypte en une série de salles polyvalentes et de bureaux conduisit à enlever les vitraux, qui reposent en caisse dans le caveau près de l’entrée. 

Pour marquer les cinquante ans de la canonisation de Dominique, le 8 mai 2004 deux de ces vitraux ont été remontés dans des cadres en bois avec un éclairage artificiel. Ils représentent Dominique et Marie, et Dominique et saint Jean Bosco. Certains cabochons de la bordure sont écaillés au marteau.

Ils ornent la chapelle qui était consacrée à Don Bosco à droite du chœur, et où se trouve déjà un autre vitrail de la maison Mauméjean placé en 1950, et montrant Dominique en prière sous la protection de Marie. Ce vitrail est intéressant sur le plan technique car il mélange le simple verre peint et les cabochons en verre moulé très épais dans les bordures mais aussi dans les auréoles des personnages. La bordure est en béton surlignée de mosaïque dorée. Les cabochons donnent une couleur intense. En 1950, Dominique n’était pas canonisé : son auréole est octogonale et non ronde.

Actualités

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse