L’Église
Catholique
À Paris

Fête de la Toussaint 2012 et commémoration des défunts à Paris

Des messes seront célébrées dans toutes les églises de Paris le 1er novembre, pour la fête de la Toussaint et le 2 novembre, pour la commémoration des défunts.
Tous les horaires sont www.messesinfo.cef.fr

A noter à Paris :

Samedi 27 octobre

  • A Notre-Dame de Lourdes (20e) de 15h30 à 17h30 : Mission d’évangélisation à l’occasion de la Toussaint

Jeudi 1er novembre

  • A Notre-Dame de Paris à 18h30 : Messe solennelle de la Toussaint présidée par le cardinal André Vingt-Trois, Archevêque de Paris
  • Messe des illuminations à 18h30 à St-Cyrille-St Méthode (20e)

Vendredi 2 novembre

Dans de nombreuses paroisses, un registre au fond de l’église permettra d’indiquer les noms des défunts dont les obsèques ont été célébrées dans l’année, leurs noms seront cités au cours des messes du jour.

  • A Notre-Dame de Paris à 12h00 : Messe présidée par Mgr Antoine Hérouard, Secrétaire général de la Conférence des Évêques de France
  • Au Cimetière du Père Lachaise : présence dans la Chapelle du tous les après-midis de 15h à 17h30 les 1er, 2,3 et 4 novembre.
  • Au cimetière du Montparnasse à 15h30 : prière pour les prêtres de Paris décédés au cours de cette année, devant la chapelle des Douze apôtres
  • Au cimetière de Montmartre à 16h30 : prière

Pour mémoire :

Le 1er novembre, les catholiques fêtent tous les saints, connus et inconnus. La Toussaint exprime la joie et l’espérance chrétiennes : elle rappelle à chacun qu’il est personnellement appelé à la sainteté, à l’instar des saints célébrés ce jour.

Leur sainteté n’est pas la perfection d’un code moral mais la perfection de l’amour, pour Dieu et le prochain, un amour capable de transfigurer l’existence et le monde. Cette sainteté n’est pas le privilège de quelques-uns mais la vocation de tous.

Les origines de la fête de la Toussaint remontent aux premiers siècles. Il s’agissait alors de célébrer la mémoire de tous les martyrs dont le nom était inconnu et qui, de ce fait, ne pouvait avoir de fête particulière. Au début du VIIe siècle, le pape Boniface IV déclare le 13 mai « Fête de tous les saints martyrs ». Elle devient la fête de tous les saints au moment où elle est transférée au 1er novembre par le pape Grégoire VII (XIe siècle).

Vendredi 2 novembre  : Commémoration des défunts. Ce jour-là, en association avec tous les saints connus ou inconnus, l’Église prie particulièrement pour tous les défunts dans l’espérance de la vie éternelle.

Depuis les origines, l’Église a le souci d’assurer aux défunts une sépulture digne, par respect du corps et en témoignage de l’espérance de la résurrection. La prière pour les morts appartient à la plus ancienne tradition chrétienne. Prier pour les défunts, c’est croire en la promesse de la vie éternelle : « Moi, dit Jésus, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » Jean 11,25

La commémoration des défunts est l’occasion particulière pour les familles de prier pour leurs proches qui sont morts, en demandant au Seigneur de les accueillir et à Marie et à tous les saints de les accompagner. Ce jour-là, les familles vont souvent se recueillir sur les tombes de leurs proches et déposer des fleurs, signe de vie.

Communiqués

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse