L’Église
Catholique
À Paris

Enseignement catholique

À Paris, plus d’une centaine d’établissements scolaires catholiques proposent des projets éducatifs variés, fonction de leur histoire, de leurs fondateurs et de la communauté éducative qu’ils forment. Tous proposent aux élèves un éveil de la conscience et une formation spirituelle.

L’école catholique cherche à être d’abord une bonne école, c’est-à-dire un lieu de formation intellectuelle, humaine et d’apprentissage de la vie sociale. Pour cela, elle se fonde sur la Parole de Dieu qui nous révèle l’éminente dignité de chaque personne et sa vocation au bonheur. Elle est ouverte à tous ceux qui apprécient et partagent cette dynamique éducative. A tous, l’occasion est ainsi offerte de rencontrer le Christ sur un chemin de croissance.

Avec son équipe, le directeur diocésain (nommé par l’archevêque) est chargé de la promotion de l’Enseignement catholique, de son dynamisme, de sa cohérence et de ses orientations. Il en organise les services diocésains et entretient des liens réguliers de collaboration avec le rectorat de l’académie, les collectivités territoriales et les associations de parents d’élèves.

- Visite le site web de l’Enseignement catholique de Paris : www.ec75.org.

Média

« Au moment où nos enfants allaient aborder la période sensible de l’adolescence, nous désirions qu’ils soient entourés non seulement à la maison mais aussi à l’école par une équipe attentive et soucieuse de transmettre des valeurs qui les aideraient à grandir.

Nous avons trouvé, dans un établissement catholique, un enseignement de qualité au niveau scolaire, moral et spirituel qui leur a permis de s’épanouir en fonction de leur personnalité et de leurs capacités.

L’équipe pédagogique a été un véritable relais quand nous-mêmes avions du mal à comprendre et à aider nos enfants.
Nous sommes très reconnaissants aux professeurs qui, à la hauteur de leurs engagements, savent apporter leur soutien et font grandir nos enfants bien au-delà de leurs résultats scolaires.

Nous sommes intimement convaincus que sans une éducation aux valeurs partagées nos enfants n’auraient pas acquis une telle autonomie et une telle liberté d’esprit. »

Béatrice et Olivier, parents de 4 enfants scolarisés dans un établissement d’enseignement catholique.

« C’est un frère franciscain qui est chargé de [la] culture religieuse.

En première année, il initie les élèves aux spiritualités existantes : islam, christianisme, bouddhisme, avec intervenants et visites de lieux saints. En deuxième année, les élèves travaillent sur des thèmes transversaux : le pardon, la mort, le respect, le don de soi. Tout cela dans une optique chrétienne.

Pour ceux qui le souhaitent, cette formation peut conduire à l’approfondissement de la foi chrétienne (véritable “catéchèse”) et, par exemple, à la préparation au baptême. Mais il s’agit là d’un engagement personnel, qui doit être volontaire.

Les parents non chrétiens acceptent cette règle du jeu. Un parent musulman m’a dit : “Je préfère que mon enfant entende parler de Dieu par un chrétien que pas du tout.” »

« Ce qui nous a conduits, mon mari et moi, à choisir un établissement catholique pour nos enfants, c’est d’abord une vision humaniste de l’enseignement.

Ce n’est pas seulement le côté catholique : nos enfants auraient pu très bien recevoir une formation religieuse en dehors ! Ce climat chrétien se traduit d’abord par des relations différentes entre parents et professeurs, parents et élèves. Chacun respecte l’autre.

Concrètement, ceci se traduit par un minimum de politesse. C’est aussi une manière qu’ont les professeurs de ne pas faire montre de méfiance envers les parents, mais de vouloir les associer à leurs efforts. On sent qu’il ne s’agit pas seulement de faire acquérir des connaissances aux élèves, mais aussi d’en faire des adultes responsables »

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse