L’Église
Catholique
À Paris

L’Enseignement catholique recrute

Chaque année, l’Enseignement catholique diocésain recrute 350 nouveaux professeurs pour ses établissements parisiens. Deux fois par an, pour attirer de nouveaux candidats, la direction diocésaine organise des réunions pour faire découvrir au plus grand nombre les spécificités de l’Enseignement catholique. Reportage lors d’une réunion de présentation pour de futurs enseignants du secondaire.

Conférence à l'Enseignement catholiqueL’ambiance est studieuse ce lundi soir, dans une des salles en sous-sol du siège de l’Enseignement catholique diocésain. Près de 70 personnes écoutent attentivement l’exposé fait par Étienne Tercinier. Cet ancien professeur d’économie est, depuis dix ans, le responsable des ressources humaines de la direction diocésaine de l’Enseignement catholique, qui chapeaute à Paris 142 établissements scolaires, du primaire à l’enseignement supérieur. Dans la capitale, 30% des élèves sont scolarisés dans le secteur privé. Et comme l’Éducation nationale, à chaque rentrée, l’Enseignement catholique peine à trouver le nombre suffisant de professeurs pour couvrir ses besoins. « À Paris, tous les ans, nous recrutons 350 nouveaux professeurs pour nos établissements, explique Étienne Tercinier.

Devenir professeur, c’est avoir l’assurance de travailler, car nous manquons d’enseignants. » L’aplomb fait sourire une grande partie des participants, qui tous présenteront dans quelques semaines le CAFEP, concours externe propre au privé, et destiné aux futurs enseignants en collèges et lycées. Parmi eux, beaucoup sont encore étudiants, comme Irène, 24 ans, qui après un master d’anglais présentera le CAFEP en février, et quelques semaines plus tard, l’agrégation. À la question « Pourquoi le privé ? », elle répond sans ambages : « Je suis catholique, et durant toute ma scolarité, j’ai bénéficié de la qualité de cet enseignement. Il me semble normal de rendre aujourd’hui ce que j’ai reçu. Et je veux aussi témoigner de ma foi. » Mais si elle est reçue à l’agrégation – qui lui donne obligation de travailler dans un établissement public ? « Alors, mon témoignage sera évidemment plus silencieux, mais plus exemplaire aussi. » À ses côtés, Marianne, 25 ans, étudiante en master d’histoire-géographie, a le nez dans ses fiches. La jeune fille prépare, elle aussi, le CAFEP et l’agrégation. Bien sûr, si elle réussit « l’agreg. », elle intégrera le public, mais elle regrettera la qualité du projet pédagogique proposé par l’Enseignement catholique :

« Dans le privé, l’enseignant ne fait pas que transmettre des connaissances, il est là également pour éduquer l’enfant, le faire grandir en intégrant toutes les dimensions propres à la personne humaine. Dans le privé, l’encadrement est plus complet, poursuit-elle, et la parole plus libre. On est moins soumis aux idéologies. » Et pour- quoi prof ? « Parce que c’est ce que j’ai toujours voulu faire, et parce que c’est la solution à beaucoup de problèmes posés à notre société. » Dans la salle, la majorité des candidats sont étudiants, mais une forte proportion des personnes présentes sont en reconversion professionnelle. « Vous n’êtes plus l’exception, leur fait remarquer Étienne Tercinier, et vous serez bientôt la règle, car beaucoup de jeunes aujourd’hui craignent de s’engager, pensant que ce métier est difficile. » Une conviction que ne partage pas Paul, futur professeur de français. « C’est un métier passionnant et complexe, incroyablement varié. À nous de ne pas nous endormir sur nos certitudes. On a tous en mémoire un enseignant qui nous a marqué durant notre scolarité. Moi, c’est ce prof que je veux être. C’est tout ce que je souhaite. »

Par Priscilia de Selve

L’Enseignement catholique en chiffres

  • Plus de 2 millions d’élèves scolarisés en France.
  • 135 000 professeurs y enseignent.
  • À Paris, les 142 établissements du privé scolarisent 81 500 élèves ou étudiants, dont près de 2000 en apprentissage.
  • Un nombre en augmentation constante : depuis quinze ans, l’Enseignement catholique parisien intègre 500 élèves de plus chaque année.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le métier d’enseignant dans l’Enseignement catholique, des réunions sont régulièrement organisées pour découvrir ses métiers. Dates et inscriptions : ec75.org

Média

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse