L’Église
Catholique
À Paris

Reportage à la messe chrismale : faire Église autour des prêtres

Mercredi soir, l’archevêque a célébré la messe chrismale devant une cathédrale pleine. 600 prêtres, 70 séminaristes, une centaine de diacres et… plus de 2 500 fidèles, qui sont venus entendre le renouvellement des promesses sacerdotales et diaconales de leurs « pasteurs ». Après une homélie ancrée dans l’actualité de l’Eglise et de la société, Mgr Vingt-Trois a béni les huiles qui serviront pour les sacrements de l’année à venir.

JPEG - 56.3 ko
Photo Yannick Boschat

18h15. Devant Notre-Dame de Paris, la file d’accès à la cathédrale va jusqu’au milieu du parvis. Comme d’habitude. Dans la queue, des touristes, les yeux sur leur guide et des Parisiens, un missel à la main, attendent patiemment leur tour. A l’intérieur, alors que la messe chrismale (voir lexique) commence dans une dizaine de minutes, la nef est bondée. Les gens s’installent où ils peuvent, essayant de s’éloigner des groupes d’Italiens qui jouent des coudes. Adossée à une colonne, Elisabeth serre contre elle ses deux filles, Marie-Christelle, 10 ans, et Josepha, 7 ans, avant de jeter un coup d’œil vers son fils, assis. « Je les emmène depuis quatre ans, explique-t-elle dans le brouhaha ambiant. Je retrouve des prêtres que je côtoyais étant jeune. Je ne les approche pas, ils ont d’autres choses à faire ! Rien que le fait de les voir booste ma foi et me rappelle la continuité de mon parcours. » Un peu plus loin, au fond, Vianney, 18 ans, regarde les vases en métal contenant les saintes huiles à quelques mètres devant lui. Venu avec un ami, il s’est déplacé pour les chants grégoriens de la cathédrale. « Mais je ne savais pas que c’était une messe particulière », avoue-t-il timidement. Les feuilles de chants circulent : il ne ratera aucun détail pour sa première fois. Jean-Claude, lui, ne manquerait cette célébration « pour rien au monde ». « C’est la manifestation réelle du peuple de Dieu, depuis l’archevêque jusqu’au plus petit fidèle, insiste ce Parisien de 68 ans qui vient depuis une vingtaine d’années. Nous sommes une religion de l’incarnation et cela prend tout son sens ce soir-là ».

Lexique
- Messe chrismale
- Saint Chrême
- Huile

Le chœur place une première note, une lueur de soleil envahit l’entrée de la nef. Les portes grincent et la marée blanche d’évêques, prêtres et diacres, menée par le cardinal André Vingt-Trois avance doucement sous le regard de l’assemblée.

Le nuage d’encens s’estompe un peu alors que les 3 000 personnes sortent de la cathédrale. Malgré l’affluence, Jean-Claude a retrouvé sa fille, Anne, 41 ans. « Le renouvellement des vœux est toujours un moment fort à mes yeux, confie-t-elle. Ils sont les témoins du Christ et nous sommes les témoins de leur engagement ». Un moment particulièrement prenant, cette année, pour la jeune femme, marquée par l’homélie du cardinal : « Je n’avais pas réalisé combien l’ensemble des prêtres pouvait être touché par les événements actuels ». Son père admet que les mots de Mgr Vingt-Trois, sur les affaires de pédophilie dans l’Eglise et son traitement médiatique, l’ont « scotché » : « Il a été franc et sans détour, j’ai été impressionné par la justesse de son propos. » Avant de partir, Patricia, 75 ans, admire les alcôves éclairées par les lustres. Cette missionnaire de Notre-Dame d’Afrique, arrivée en février dans la capitale, était assise par terre pendant la messe. « Je voyais les visiteurs défiler, certains restaient, d’autres repartaient assez vite. Pourtant, je pense qu’une célébration comme celle-là, rassemblant l’Eglise, peut avoir un impact, même sur les plus pressés. » Devant les portes, Pedro et Auguistina tirent deux grosses valises. De passage pour les fêtes de Pâques, le couple espagnol voulait visiter Notre-Dame. Agréablement surpris d’arriver en pleine messe chrismale, ils sont restés, sensibles à « la sincérité de l’archevêque et la beauté de l’orgue ».

Sur le parvis, quelques groupes d’amis bravent le vent pour une dernière discussion. Gabrielle, 85 ans, agrippe le bras d’Isabelle, 49 ans. Ces deux paroissiennes du 19e arrondissement sont venues « faire Eglise autour de notre évêque et de son presbyterium ». Elles rentrent chez elles, sourires aux lèvres, non sans avoir pris le temps de saluer « nos curés, nos anciens curés et nos peut-être futurs curés ». •
Sophie Lebrun


- Lire l’homélie du cardinal André Vingt-Trois.

Impressions d’après messe

« A Tokombéré, aucun prêtre ne manque jamais la messe chrismale »

paurenche

P. Christian Aurenche


P. Christian Aurenche, vicaire à St-Germain des Près (6e) depuis 1975, prêtre Fidei Donum envoyé en mission au diocèse de Maroua, au Cameroun depuis 35 ans.

Pourquoi je vais à la messe chrismale ?

« Je tends l’oreille »

Photo Sophie Lebrun / Paris Notre-Dame

P. Albin Malry


P. Albin Malry, 37 ans, vicaire à la paroisse de l’Immaculée Conception (12e)

« La diversité de l’Église de Dieu »

Photo Sophie Lebrun / Paris Notre-Dame

Sébastien Waeffler


Sébastien Waeffler, 33 ans, diacre à la maison St-Roch (1er)

Article extrait de Paris Notre-Dame du 31 mars 2010

S’abonner à Paris Notre-Dame.

Comptes-rendus

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse