L’Église
Catholique
À Paris

Notre-Dame : « Le respect de la volonté des donateurs est important »

Le Figaro – Jeudi 25 avril 2019

Christophe Rousselot est délégué général de la Fondation Notre-Dame. Il détaille les discussions autour de l’afflux de dons pour reconstruire la cathédrale de Paris. Interview de Jean-Marie Guénois parue dans Le Figaro.

LE FIGARO. - La Fondation Notre-Dame est directement liée au diocèse de Paris, mais elle est paradoxalement peu connue du grand public : combien avez-vous reçu de dons à ce jour ?

Christophe ROUSSELOT. - Nous avons reçu déjà 32 000 dons provenant du grand public, par le biais de nos sites Internet, des cagnottes en ligne, par chèques (un tiers des enveloppes a déjà été ouvert), en France et aux États-Unis via le site de notre fondation américaine Friends of Notre-Dame de Paris, jeune mais dynamique (7000 dons d’Américains). Ces chiffres bougent tous les jours évidemment, car la mobilisation demeure forte, même passé cette première semaine, y compris pendant le week-end pascal. La vague de soutien a été vraiment mondiale. Cela représente 4,6 millions d’euros, dont 0,6 provenant d’outre-Atlantique. Au total, des promesses importantes de particuliers et d’entreprises dessinent une collecte d’au moins 213 millions d’euros.

Quelle est votre impression après la réunion ministérielle sur la reconstruction ?

Nous avons participé à une réunion de concertation avec le ministère de la Culture, très mobilisé. Tous les services concernés étaient là. C’était un échange ouvert sur le projet de loi présenté en Conseil des ministres, qui sera discuté au Parlement. Nous n’en avions pas eu connaissance en raison de l’urgence. Après un exposé des neuf articles, nous avons fait part de nos points d’attention majeurs : l’extrême importance du respect de la volonté des donateurs. La notion, ensuite, de « souscription nationale » : elle ne va pas de soi pour tant de gens qui ont donné aussitôt, librement, sans appel explicite. Un « don » n’est pas une « souscription ».

Quant au reversement des fonds à l’État, inutile de le préciser, mais il est acquis : tout est pour la reconstruction et la conservation de Notre-Dame ! Il faudra simplement décrire précisément les modalités de reversement et les détails des conventions avec certains grands donateurs, qui souhaitent affecter leurs dons. Enfin, la Cour des comptes, quand elle nous contrôle, vérifie très soigneusement les choses, ce qui est parfaitement son rôle et nous ne dérogerons pas à cette exigence, qui est aussi la nôtre.

Y aurait-il une « concurrence » entre fondations sur ce projet ?

La complémentarité des apports des uns et des autres permet de concourir à un unique but : faire en sorte que la cathédrale soit aussi belle - et pourquoi pas plus encore ? - demain. On comprendra que la Fondation Notre-Dame, présidée par l’archevêque de Paris, soit attentive à ce que l’élan spirituel de ce pour quoi nos aînés ont voulu une telle construction soit pleinement respecté. Sur cet aspect capital, nous ne ressentons pas de différence avec les autres fondations. Je pense pouvoir dire que les fondations mécènes, les grands donateurs sont aussi parfaitement alignés sur cette exigence. Le manteau de Notre-Dame rassemble tout le monde. L’enjeu, pour la Fondation Notre-Dame, va être de demeurer fidèle à l’esprit qui a toujours prévalu : celui de l’Évangile, en accentuant encore les œuvres de charité.

Source : http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/notre-dame-le-respect-de-la-volonte-des-donateurs-est-important-20190424

Photo : Éric Robert

Médias

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse