Accompagner la vie naissante

La pastorale familiale du diocèse vient d’adresser aux curés et aux diacres une note pour les aider à accompagner les familles qui vivent l’attente d’un enfant et celles touchées par un deuil périnatal. Explications avec son vicaire épiscopal, le P. Denis Metzinger.

JPEG - 268.3 ko
P. Denis Metzinger, vicaire épiscopal pour la pastorale familiale.
© Laurence Faure

Paris Notre-Dame - Pourquoi la pastorale familiale a-t-elle conçu cette note sur les questions autour de la vie naissante ?

P. Denis Metzinger – L’objectif est de permettre aux prêtres et aux diacres de plonger dans ce que l’Église propose – textes de prière et documents de référence – afin de mieux accompagner les personnes. De nos jours, ils sont de plus en plus sollicités par les couples sur les questions autour de la vie naissante. Je constate un changement de générations. Les couples d’aujourd’hui osent de plus en plus parler de certaines détresses, comme la fausse couche ou l’avortement, alors qu’autrefois, celles-ci étaient des sujets tabous. Dans la note, nous détaillons des gestes que propose l’Église, qui ne servent pas à purifier, mais à appeler le bienfait de Dieu sur une situation donnée. Ainsi le mot bénédiction vient d’un terme latin qui signifie « dire du bien ». Le Livre des bénédictions de l’Église catholique est assez complet : on peut y trouver des prières de bénédiction pour un bébé non baptisé, pour une femme enceinte, etc. Autant de manières de manifester la tendresse de Dieu.

P. N.-D. - Sur ces questions, quelles sont les attentes des couples envers l’Église ?

P. D. M. – Les couples dans l’angoisse demandent souvent aux prêtres de leur dire ce qu’ils ont le droit de faire ou non. En paroisse, nous recevons aussi un certain nombre de personnes qui cherchent « un rite de purification » parce qu’elles ont découvert « ces pratiques religieuses » sur internet. En outre, les parents confrontés à un deuil périnatal sont tourmentés par la question du salut de leur enfant. En tant que prêtres, nous devons entendre toutes les souffrances et demandes, quelles qu’elles soient, et accompagner les familles avec délicatesse et respect. Je crois qu’il est important de les amener à dépasser ce débat entre le pur et l’impur, comme le fait Jésus dans l’Évangile, afin de leur transmettre la bonté et la miséricorde de Dieu, la force de la Résurrection qui manifeste que la vie est plus forte que la mort. L’Évangile montre que dans toute situation, même difficile, on est appelé à suivre un chemin de vie. Le rôle des prêtres et des diacres est de conduire sur ce chemin. D’aider à retirer les pierres qui empêcheraient de le trouver.

Céline Marcon

Pour aller plus loin

- Site du diocèse de Paris, Vie naissante accompagne les familles sur toutes les questions autour de la vie naissante. www.vienaissante.fr
- Chaque année, à l’occasion de la fête de la Visitation, N.-D. de l’Arche d’Alliance (15e) propose une prière de bénédiction à l’intention des couples dans l’attente d’une prochaine naissance. En 2017, elle aura lieu le mercredi 31 mai, à 19h15. Adresse : 81 rue d’Alleray, 15e. Tél. : 01 56 56 62 56.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse