« JP2 Project » : un réseau pour les étudiants étrangers

Partir pour l’étranger pendant ses études est de plus en plus courant. Chez certains jeunes catholiques, il s’agit non seulement de s’intégrer dans une ville, mais aussi dans un nouveau diocèse… Pour les y aider, un réseau : « JP2 Project », qui met les personnes en relation.

JPEG - 66.9 ko
La soif d’intégration des étudiants étrangers est source de richesse pour l’Église.
Photo : Fondazione Meeting Rimini

Luciano Checchinato, 32 ans, vient de terminer un stage d’ingénieur à Paris. Mais à qui le questionne sur son histoire, cet Italien confie que son insertion dans la capitale n’a pas été simple, lui qui désirait rencontrer les jeunes catholiques parisiens. Luciano a finalement décidé de pallier cette difficulté en créant le réseau« JP2Project ». « Cet étudiant nous a contactés cet été, grâce au site du diocèse, pour nous faire part de son projet, explique Evrard Brunel, responsable du Pôle jeunes adultes au Service de la pastorale des jeunes : aider les étudiants à entrer facilement en contact avec les jeunes catholiques de leur ville d’accueil. » Une demande aussitôt soutenue par le Pôle jeunes adultes du diocèse.

Une Église universelle à portée de main

Le concept de « JP2 Project » ? Monter un réseau de paroisses et d’aumôneries prêtes à accueillir simplement tout étudiant étranger qui souhaite rencontrer l’Église locale pour y vivre sa foi. « Un premier niveau diocésain se crée petit à petit à Paris, précise Evrard Brunel. Je suis moi-même le correspondant “JP2 Project” du diocèse. Je réponds aux demandes des étudiants qui ont entendu parler de cette démarche par bouche-à-oreille ou via le site www.jp2project.org. » Le second niveau du maillage est paroissial. « Nous tâchons de faire connaître l’existence de la démarche aux prêtres et aumôneries du diocèse, reprend le responsable. S’ils sont d’accord pour jouer le jeu, nous les ajoutons à notre fichier. » Une fois qu’un étudiant contacte le réseau, il est redirigé vers la paroisse ou l’aumônerie « JP2 Project » la plus proche de son domicile ou de son université. Il y est alors accueilli par le prêtre ou le responsable pastoral qui lui présente les activités des jeunes catholiques de son secteur. Une démarche qui, pour être efficace, se réalise dans les deux sens : le Pôle jeunes adultes incite les prêtres et aumôneries du diocèse à parler de « JP2 Project » aux étudiants qui partent pour l’étranger. Aujourd’hui, grâce à l’enthousiasme de Luciano et aux premiers contacts qui s’établissent dans le réseau, « JP2 Project » se développe à Milan, à Arezzo, à Bologne, et bientôt à Berlin.

De la rencontre à l’implication

Pour Luciano, qui a fini par rejoindre, à son initiative, le groupe des maraudes de St-Pierre de Montrouge (14e), l’enjeu va plus loin que la simple intégration. En accueillant les jeunes catholiques étrangers, l’Église locale intègre en effet des forces vives : des jeunes qui, souvent, souhaitent s’impliquer dans les mouvements. • Agnès de Rivière

Contact « JP2 Project » Paris : Pôle jeunes adultes,
tél. : 01 55 42 81 48.

Témoignage : Ilaria Montagni, doctorante en santé publique, étudiante à Paris pour 8 mois
« Besoin de retrouver mes repères de jeune catholique à Paris »

« Je viens de Toscane. Là-bas, je faisais le catéchisme et j’appartenais à un groupe de prière de jeunes. Lorsque je suis arrivée en France il y a quatre mois, j’ai voulu entrer en contact avec la Pastorale des jeunes afin de retrouver mes repères. Dans mon campus (Cité internationale universitaire, 14e), il n’y a ni aumônerie, ni étudiant italien catholique. Et il est difficile de s’intégrer dans les groupes parisiens. Grâce à internet, j’ai pris contact avec Evrard Brunel qui m’a mis en relation avec les jeunes de St-Germain des Prés (6e) et avec Luciano. Là, j’ai été bien accueillie ! Depuis, soutenue par ces nouveaux liens, je fais le catéchisme pour des enfants franco-italiens. »• Propos recueillis par AdR

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse