Cherchez l’unanimité dit le Pape aux évêques...

Cherchez l’unanimité dit le Pape aux évêques allemands : un extrait d’article du Tablet (journal catholique britannique)
… L’action des évêques allemands cherche à s’appuyer sur l’enseignement de l’Église, qui permet déjà aux sacrements d’être donnés aux chrétiens d’autres confessions dans certaines circonstances.

…L’action des évêques allemands cherche à s’appuyer sur l’enseignement de l’Église, qui permet déjà aux sacrements d’être donnés aux chrétiens d’autres confessions dans certaines circonstances.

"C’est une joie de constater que les ministres catholiques peuvent, dans certains cas particuliers, administrer les sacrements de l’Eucharistie, la pénitence et l’onction des malades aux chrétiens qui ne sont pas en pleine communion avec l’Église catholique, mais qui désirent ardemment recevoir ces sacrements, les demander librement et manifester la foi que l’Église catholique professe à l’égard de ces sacrements ", écrit le pape Jean-Paul II dans son encyclique Ut Unum Sint de 1995.

Le Pape actuel, qui a fait de nombreux gestes œcuméniques, comme se rendre en Suède à l’occasion du 500e anniversaire de la Réforme, a déclaré à l’épouse luthérienne d’un catholique d’entreprendre son propre discernement pour savoir s’il fallait, ou non, recevoir la communion.

La question de l’intercommunion met également en lumière la question de la décentralisation de l’Église et de l’autorité des conférences épiscopales. Francis souhaite déléguer le pouvoir aux Églises locales, en précisant dans son Amoris Laetitia, son document de vie familiale, que "toutes les discussions sur les questions doctrinales, morales ou pastorales" ne doivent pas être réglées par Rome, tandis que dans Evangelii Gaudium le manifeste pour son pontificat, il a appelé à ce que les conférences des évêques reçoivent une « autorité doctrinale authentique ».

Mais selon les règles actuelles, établies par le document Apostolos Suos de Jean-Paul II, les déclarations doctrinales des conférences épiscopales doivent être approuvées à l’unanimité afin d’avoir une autorité magistrale.

Le Pape et son conseil des cardinaux, dont le cardinal Marx est membre, ont discuté du statut des conférences épiscopales, y compris une "relecture" de Apostolos Suos à la lumière de l’appel de François à une "décentralisation saine" dans le Église.

Certains affirment que le projet des évêques allemands est une initiative pastorale plutôt que doctrinale, mais en les exhortant à parvenir à un accord unanime et en impliquant la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, François semble le voir comme une initiative doctrinale. Étant donné que les propositions d’accès à la communion pour les divorcés remariés dans Amoris Laetitia ont provoqué une telle opposition dans certains milieux, le Pape cherchera à éviter les signes de divisions.

Néanmoins, les restrictions à la communion pour les membres d’autres confessions chrétiennes mariées à des catholiques restent un sujet de perplexité et de tension, en particulier dans des pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni où les catholiques épousent souvent des chrétiens d’autres dénominations.

Un exemple célèbre était celui de Tony Blair qui, en 1996, avait été sommé par le cardinal Basil Hume, alors archevêque de Westminster, d’arrêter de recevoir la communion lorsqu’il assistait à la messe avec sa famille. À l’époque, l’ancien premier ministre était un anglican et le chef de l’opposition. Ce n’est qu’après avoir quitté son poste que Blair fut reçu dans l’Église catholique.

Actualité œcuménique

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse