Le Denier fait peau neuve

La campagne du Denier de l’Église de Paris revêt une nouvelle identité pour trois ans. Elle s’attache à pointer l’importance de la réciprocité du don dans l’Église en montrant que les paroisses ont besoin d’être soutenues, y compris financièrement, pour pouvoir accomplir leur mission.

JPEG - 57.7 ko

Que ce soit ce prêtre en chasuble les bras ouverts tout comme les portes de son église, en discussion avec l’un de ses paroissiens ou en train de prêcher devant une assemblée, les différentes situations montrées dans les nouvelles affiches du Denier de l’Église de Paris s’attachent à mettre en scène un mouvement : l’échange. Et à illustrer la réciprocité nécessaire du don. Ce mouvement est appuyé par les différentes accroches : « Si notre porte est grande ouverte, c’est aussi grâce à vous » ; « Si nous sommes chaque jour à vos côtés, c’est aussi grâce à vous » ; ou encore, « Si nous célébrons chaque moment de votre vie, c’est aussi grâce à vous ». Elles insistent sur l’importance du « vous » pour aider l’Église à accomplir sa mission. Le parti-pris est totalement assumé par le Denier de l’Église qui signe ici le lancement de sa nouvelle campagne pour trois ans (2016-2018). Elle s’adresse ainsi non seulement aux catholiques qui font appel aux services de l’Église pour des occasions particulières (baptême, mariage, enterrement) ; mais encore aux pratiquants qui ne contribuent pas au Denier. Selon les récentes statistiques, ces derniers sont nombreux : « En moyenne à Paris, seulement la moitié des paroissiens participe », précise ainsi Patricia Veyres, responsable du Denier de l’Église de Paris, qui tient à abandonner le terme « donner » au profit du terme « participer ». « On ne contribue pas au Denier comme on peut donner de l’argent à une association coup de cœur, relève-t-elle. On contribue au Denier pour prendre en charge la vie de l’Église. »

Un effort de proximité

Pour tenter donc de sensibiliser davantage les catholiques parisiens à l’importance de participer financièrement à la vie de l’Église, l’équipe du Denier a sollicité des paroissiens fidèles et irréguliers, et des curés, pour l’aider à concevoir sa nouvelle campagne. Le but d’une telle initiative ? Être plus proche de la réalité afin de la retranscrire en s’appuyant sur la proximité qui existe entre les fidèles et leurs curés. Ces derniers n’hésitent pas à personnaliser, parfois même avec une note d’humour, leur appel au Denier. Et rappellent ainsi qu’un catholique qui participe au Denier, participe avant tout à la vie et à l’existence de sa paroisse. • Isabelle Demangeat

Pratique

-  Le Denier mène deux campagnes par an. La première a lieu en février ; la seconde, en octobre. Cette année, la campagne d’affichage de février débutera fin janvier et s’achèvera mi-février. L’appel au don aura lieu le weekend du 6 et 7 février.
-  Les affiches seront placardées dans les rues de Paris et dans les paroisses. Au fil des trois ans, d’autres visuels seront proposés pour illustrer les différentes situations.
-  Contacts : 10 rue du Cloître Notre- Dame (4e) ; 01 78 91 93 32 ; infodons@diocese-paris.net ; www.jedonneaudenier.org/paris

Voir ci-dessous dans l’album-photos les trois principales affiches de la campagne.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse