L’Église
Catholique
À Paris

Les églises d’Orient

À partir du Concile de Chalcédoine (451), l’Église est organisée en 5 patriarcats : Rome, Constantinople, Alexandrie, Antioche et Jérusalem.

ROME

  • ÉGLISE LATINE (catholique)

CONSTANTINOPLE OU BYZANCE

  • rite byzantin
    ÉGLISES unies à Rome (Grèce,Russie, Roumanie, Ukraine...) toutes devenues orthodoxes (1054)
    • ÉGLISES ORIENTALES CATHOLIQUES de nouveau unies à Rome, telles :
      ÉGLISE GRÉCO-CATHOLIQUE D’UKRAINE (union en 1596)
      ÉGLISE GRÉCO-CATHOLIQUE DE ROUMANIE (union en 1700)

ALEXANDRIE

  • ÉGLISE COPTE
    • ÉGLISE COPTE catholique (union en 1824)
  • ÉGLISE ÉTHIOPIENNE
    • ÉGLISE ÉTHIOPIENNE catholique (union en 1930)

ANTIOCHE

  • rite byzantin
    ÉGLISE MELKITE ou grecque-melkite
    • ÉGLISE MELKITE catholique (union en 1729)
  • rite syriaque occidental
    ÉGLISE MARONITE (catholique, toujours unie)
    ÉGLISE SYRIAQUE ou syrienne
    • ÉGLISE SYRIAQUE catholique (union en 1783)
  • rite syriaque oriental
    ÉGLISE CHALDÉENNE ou assyro-chaldéenne
    • ÉGLISE CHALDÉENNE catholique (union en 1553)
  • ÉGLISE MALABARE (catholique, toujours unie)
    • ÉGLISE MALANKARE
      • ÉGLISE MALANKARE catholique

JÉRUSALEM

  • ÉGLISE GRECQUE devenue orthodoxe (1054)
  • ÉGLISE LATINE (catholique, 1099-1187, refondée en 1847)

ARMÉNIE

  • ÉGLISE GRÉGORIENNE devenue E. ARMÉNIENNE apostolique
    • ÉGLISE ARMÉNIENNE catholique (union en 1742)

On distingue donc 11 églises d’Orient unies à Rome et le Patriarcat latin de Jérusalem.

L’Eglise chaldéenne

- Origine : Fondée à Babylone par saint Thomas Apôtre et ses disciples Addai et Mari qui évangélisent des juifs exilés et des païens.
- Séparation : Autonomie en 410.
- Actualité : L’Eglise chaldéenne est la branche catholique de l’Eglise d’Orient qui a par la suite refusé le concile d’Ephèse (431). Le Patriarche de Babylone des Chaldéens réside à Bagdad. Plus d’un million de fidèles (Irak, Iran, Syrie, Turquie, Liban, Jordanie et diaspora).

L’Eglise Syriaque Catholique

- Origine : Saint Pierre est, dès les années 30, le premier évêque d’Antioche.
- Séparation : en 512, après le concile de Chalcédoine.
- Actualité : Cette Eglise, dont le Patriarche réside au Liban, est appelée indifféremment syriaque ou syrienne et compte environ 175 000 fidèles.

L’Eglise Malabare

- Origine : Saint Thomas, après la Mésopotamie, aborde en 52 la côte Malabare à l’ouest de l’Inde, puis la côte Est où il meurt martyr en 72. Il fonde l’Eglise malabare - aussi appelée syro-malabare pour rappeler son origine syrienne - qui restera toujours unie à Rome.
- Actualité : L’ Archevêque majeur siège à Ernakulam (Cochin) et veille sur 3,8 millions de fidèles dont 2,6 millions au Kérala.

L’Eglise Malankare Catholique

- Origine : Elle a la même origine que l’Eglise Malabare
- En 1653, une partie des chrétiens malabars rejette la “latinisation”. En 1930, une partie de la communauté malankare se rattache de nouveau à Rome. En février 2005, l’Eglise malankare catholique est reconnue Eglise archiépiscopale majeure. L’Archevêque majeur de Trivandrum (Thiruvananthapuram) dirige l’Eglise malankare
catholique. Il y a environ 450 000 fidèles en Inde.

L’Eglise Copte Catholique

- Origine : Fondée par saint Marc l’évangéliste à Alexandrie où il meurt martyr en 68.
- Séparation : A la suite du concile de Chalcédoine en 451.
- En 1824, le pape Léon XII établit un patriarcat catholique. Mgr Cyrille Macaire est nommé “Patriarche d’Alexandrie” en 1899 mais le siège patriarcal ne sera effectivement occupé qu’à partir de 1947. Le siège du Patriarcat est au Caire. Environ 6 millions de fidèles en Egypte et en diaspora.

L’Eglise Ethiopienne Catholique

- Origine : Le christianisme pénètre en Ethiopie au IVe siècle grâce à deux jeunes originaires de Tyr (Frumence et Edèse) prisonniers à la cour d’Axoum.
- Séparation : Concile de Chalcédoine en 451.
- Le chef de l’Eglise éthiopienne catholique sui juris réside à Addis Abeba. (env. 900 000 fidèles). Sa juridiction s’étend aussi aux éparchies d’Erythrée. Il existe également, en Ethiopie, une Eglise latine avec 7 vicariats apostoliques.

L’Eglise Maronite

- Origine : Elle doit son nom à saint Maroun, un ascète de la vallée de l’Oronte mort au début du Ve siècle (vers 410)
- Les Maronites, âme du Liban, et les autres communautés chrétiennes ou musulmanes réclament en 1920, par la voix du patriarche maronite, la proclamation de l’Etat du Grand Liban. L’Eglise maronite, dont le siège est à Bkerké (Liban) compte environ 800 000 fidèles au Liban et une diaspora beaucoup plus nombreuse : environ 4 millions dont 80 000 en France.

L’Eglise Grecque Melkite Catholique

- Origine : Les chrétiens des 3 Patriarcats (Antioche, Alexandrie et Jérusalem) qui ont accepté le concile de Chalcédoine (451) sont appelés “melkites” en raison de leur fidélité à l’Empereur de Constantinople, “gardien de l’orthodoxie”. Ils célèbrent leur liturgie en rite byzantin.
- Le chef de cette Eglise porte le titre de Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem. Il réside à Damas. Environ 2 millions de fidèles avec la diaspora.

L’Eglise Gréco-Catholique d’Ukraine

- Origine : Elle naît en 988 avec le baptême de Vladimir, grand Prince de la Rus’ de Kiev.
- En 1991, S.B. le cardinal Myroslav Lubachivskyj, Archevêque majeur, rentre en Ukraine. La cathédrale de Lviv est rendue aux gréco-catholiques ainsi que 900 des églises attribuées par Staline aux orthodoxes ou fermées. Le 21 août 2005, le siège est officiellement transféré de Lviv à Kiev, la capitale. L’Eglise compte environ 8 millions de fidèles en Ukraine et en diaspora.

L’Eglise Gréco-Catholique de Roumanie

- Origine : En 1700, en Transylvanie (nord-ouest de la Roumanie) une partie de l’Eglise orthodoxe roumaine décide de refaire l’union avec Rome, rompue au moment du schisme de 1054.
- En décembre 1989, après 41 ans de clandestinité l’Eglise gréco-catholique roumaine sort des catacombes. Le 16 décembre 2005, Benoît XVI élève l’Eglise métropolitaine gréco-catholique roumaine au rang d’Archevêché majeur avec à sa tête l’Archevêque majeur d’Alba Julia et Fagaras des Roumains, qui dirige environ 700 000 fidèles (Roumanie et diaspora).

L’Eglise Arménienne Catholique

- Origine : Fondée par les apôtres Barthélemy et Thaddée, évangélisée par saint Grégoire l’Illuminateur, au début du IVe siècle.
- Séparation : En 555, à la suite du concile de Chalcédoine.
- Elle compte plus de 600 000 fidèles dans le monde : 450 000 en Orient dont 400 000 en Arménie et dans les pays de l’ex-Union soviétique.

Le Patriarcat Latin de Jérusalem

- Origine : Les croisés fondent le Patriarcat latin de Jérusalem après leur prise de la Ville Sainte le 15 juillet 1099.
- Le patriarcat latin de Jérusalem a juridiction sur les seuls catholiques de rite latin de Palestine, d’Israël, de Jordanie et de Chypre, en majorité d’origine orientale.

Source : www.oeuvre-orient.fr

Télécharger le document La diversité des Églises d’Orient

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse