L’Église
Catholique
À Paris

Message du pape Paul VI aux fidèles du Sacré-Cœur de Montmartre

Mai 1975

Recevant en mai 1975, les 2 500 pèlerins de Montmartre, le Pape Paul VI leur adressait ces mots qui témoignent de la vocation de prière de la Basilique du Sacré-Cœur aux intentions du Pape et de toute l’Église.

Chers fils et chères filles,

Lorsque l’on vient visiter Paris - nous nous souvenons personnellement de cela - on aime se rendre sur la célèbre colline de Montmartre. On est aussitôt frappé par la majesté de la Basilique du Sacré-Cœur qui s’y élève. Ce monument veut symboliser d’une certaine manière l’ineffable échange entre les souffrances et les espoirs qui montent de la terre des hommes, et la grâce qui jaillit du Cœur du Christ. Paraphrasant un verset de l’hymne de la nuit de Pâques, nous oserions presque dire qu c’est là un de ces lieux où le ciel s’unit à la terre et où l’homme rencontre Dieu.

Car Montmartre est un lieu de prière. Telle est sa vocation. Une prière d’adoration, de contemplation, de louange devant les richesses du Cœur du Christ, par lesquelles le fardeau de la vie quotidienne, accepté avec toutes ses exigences, mais relié à la Croix, peut se transformer en offrande et devenir plus léger. Une prière eucharistique, devant la présence réelle du Seigneur, rappel, s’il en faut, du témoignage suprême d’amour qu’il nous a donné et qu’il nous donne encore. Une prière aussi aux intentions de l’Eglise et de son premier responsable - nous savons que vous avez un souci premier spécial pour notre humble personne et pour notre grand devoir -, premier responsable, nous disions - dont nous bénéficions chaque jour et avec quelle gratitude de notre part. Sachez-le, nous vous remercions, vous qui priez jour et nuit pour nous et pour l’Eglise. Que le bon Dieu récompense votre piété et votre bonté !

Familiers et pèlerins de Montmartre, c’est vers Rome que vous avez maintenant dirigé vos pas, répondant ainsi à notre appel de venir célébrer l’Année Sainte au centre de la chrétienté. Il nous a semblé en effet que les efforts courageux entrepris par les fidèles dans leurs pays respectifs, en vue d’un renouveau intérieur et d’une réconciliation entre les hommes, entre les tendances et les groupes, afin que l’Eglise soit une famille mieux unie dans la foi et dans la charité, il nous a semblé que ces efforts seraient grandement stimulés par une démarche de ce type.
Demain déjà, vous regagnez Paris, l’esprit chargé de souvenirs. Le témoignage des martyrs, la communion du peuple de Dieu de toute race et de tout lieu, la dimension ecclésiale de la foi, tout cela vous aura « parlé » au plus profond de votre âme. Nous espérons que cela vous déterminera à donner une impulsion nouvelle à votre vie chrétienne, pour qu’elle soit plus authentique et plus dynamique. Aujourd’hui, il faut l’être, il faut être dynamique et fort si l’on veut rester chrétien. Et si nous oublions que le devoir aujourd’hui est vraiment cette affirmation, ce témoignage voulu, intentionnel, persévérant, notre partie est perdue. Qu’il n’en soit pas ainsi.
Et nous vous bénissons, nous vous bénissons de tout cœur, ainsi que vos familles, toutes les personnes qui vous sont chères, que vous avez dans votre esprit en ce moment, et tous les adorateurs de la Basilique. Oh, saluez-les de ma part, dans votre Basilique de Montmartre ! Que la joie du Christ ressuscité soit toujours avec vous.

Source : Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse