Paris et ses églises, de la Belle Epoque à nos jours

Contrairement aux idées reçues, l’architecture religieuse parisienne ne s’arrête pas à la fin du xixe siècle. Ce volume, qui présente les lieux de culte construits à Paris après 1905, date de la séparation des Églises et de l’État, compte soixante-quinze églises et chapelles dont le nombre, l’intérêt historique, la variété esthétique et les qualités liturgiques sont d’une surprenante richesse.
Il est temps en effet d’étudier le xxe siècle de façon systématique et raisonnée, en particulier son patrimoine religieux, et pas uniquement celui qui bénéficie de grandes signatures. C’est là un sujet neuf à découvrir. Les églises parisiennes du XXe siècle ont ainsi mobilisé, souvent avec passion, nombre d’architectes, célèbres ou moins connus, qui ont puisé dans un répertoire formel et des ressources techniques multiples : métal, bois, béton, céramique, brique, verre... De très nombreux artistes, souvent de premier plan, ont été sollicités pour décorer ces édifices, renouvelant le vocabulaire et le répertoire iconographiques, faisant de beaucoup d’églises de véritables chef-d’oeuvres caractéristiques de leur époque, morceaux d’anthologies de l’histoire de l’art français. Si les soixante-quinze lieux de culte édifiés n’ont pas tous les mêmes qualités ni la même importance, chacun d’eux est le fruit d’une réflexion propre à un contexte et un territoire donnés. Chacune de ces églises et de ces chapelles participe à l’élaboration d’un nouvel urbanisme et au dessin d’un nouveau visage de Paris. Cet ouvrage collectif, rassemblant historiens de l’art, spécialistes de l’architecture et du patrimoine, de la liturgie ou des orgues, cherche à en présenter les aspects les plus originaux et les plus novateurs.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse