Cycle 2014

Cycle 2014 : L’Étranger

L’étranger est plus que jamais sujet de références bibliques, historiques et juridiques. Le statut de l’étranger est au cœur de la tradition biblique : « Tu n’opprimeras pas l’étranger. Vous savez ce qu’éprouve l’étranger, car, vous-mêmes, avez été étrangers au pays d’Égypte » (Ex 23, 9).

Le Concile Vatican II affirme l’unité et l’universalité du plan divin du salut. Les Grands Textes internationaux énoncent le principe d’égalité et de non-discrimination en des termes solennels.
Mais cette vision idéale de l’étranger est bouleversée par la mondialisation, la rapidité des transports, l’extrême fluidité des communications électroniques. L’étranger en tant que tel fait l’objet de débats au regard de l’universalité de l’homme et des valeurs et droits qui le définissent dans sa dignité et son identité. Qui « est » l’étranger par rapport à qui ? Par rapport à soi ? Par rapport à l’autre ?

La loi de l’État, par sa conception de la nationalité et de la citoyenneté, crée l’étranger. Et la question se pose alors : est-ce le droit du sol, la naissance en un pays, ou le droit du sang ? Quelle transmission - ou absence de transmission - fait d’une personne vivant dans un pays un étranger ?

Dès lors que l’étranger existe, quel est son droit d’entrer et de circuler, de travailler ou de s’établir ou tout simplement de vivre dans un pays qui n’est pas le sien ? Sans compter ceux dont la vie est menacée dans leur pays d’origine pour leurs opinions, leurs croyances, leur religion, et qui sont réfugiés dans des pays d’accueil.

PDF - 167.9 ko
Cycle Droit, Liberté et Foi 2014 – L’étranger
Dépliant
PDF - 359.8 ko
Cycle Droit, Liberté et Foi 2014 – L’étranger
Affiche

Le 17e cycle des conférences « Droit, Liberté et Foi » vous invite à réfléchir sur ces questions qui touchent à une conception essentielle de l’Homme sous la coprésidence du Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris ; Pierre-Olivier Sur, bâtonnier de l’Ordre ; Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil d’Etat ; Thierry Massis, avocat AMCO.

Les conférences sont validées au titre de la formation continue obligatoire
des avocats.

Le cycle « Droit, Liberté, Foi » a été créé par le Cardinal Jean-Marie LUSTIGER et les Bâtonniers Henri ADER et Georges FLECHEUX. Il s’agit d’un partenariat original entre l’Archevêché de Paris et le Barreau aux fins de réfléchir ensemble sur l’incidence du droit par rapport aux grandes questions morales et sociales de notre société.

Chaque cycle comprend trois soirées, chacune permettant d’aborder un aspect différent du thème général. Chaque fois, trois personnalités prennent la parole, le rapprochement de leurs interventions aidant à percevoir la complexité d’un problème et la richesse de la réalité. Chacun des intervenants dispose de 20 à 25 minutes. Un débat entre les intervenants et avec le public conclura chaque soirée.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse