Alliance Espérance : une présence face aux carences

À l’heure du lancement de la campagne 2012 d’Août Secours Alimentaire, rencontre avec Jean de Lasa, successeur du diacre Pierre Lanne à la tête d’Alliance Espérance, dans laquelle s’inscrit cette association active chaque été depuis 1994.

JPEG - 76.9 ko
Depuis le 16 juillet, de nombreuses personnes préparent chaque jour les colis-repas au centre d’Août Secours Alimentaire situé rue du Cotentin (15e)
Photo : Pierre-Louis Lensel

Paris Notre-Dame : Cette année encore, Août Secours Alimentaire lance sa campagne estivale. Avec le recul des années, quelle place cette entité a-t-elle prise dans le paysage associatif parisien ?

Jean de Lasa – Août Secours Alimentaire occupe une place essentielle en raison de son rôle même. Ce qu’a voulu Pierre Lanne, en mettant en place ce projet, c’est proposer une association qui intervienne en relais des autres, au moment où, bien légitimement, celles-ci s’arrêtent du fait des congés estivaux. Avec le temps, cette intuition initiale s’est institutionnalisée. L’association est aujourd’hui connue et reconnue pour son efficacité, ce qui a permis de fidéliser ses donateurs, tant institutionnels (notamment la Banque alimentaire, la Fondation Notre Dame, la Mairie de Paris, etc.) que particuliers.

P.N.-D. : Août Secours Alimentaire fait partie d’un collectif d’associations appelé « Alliance Espérance ». Quelles sont les entités qu’il regroupe ?

J. L. –Outre Août Secours Alimentaire, deux autres associations sont comprises dans ce collectif. L’ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) « Regain Paris », tout d’abord, emploie une petite centaine de travailleurs handicapés psychiques. Son objectif est de contribuer à leur insertion sociale. Certains d’entre eux sont par exemple employés dans le cadre d’Août Secours Alimentaire : à travers le service de personnes qui souffrent d’autres maux, elles peuvent découvrir la fécondité du don et une « utilité » sociale.

L’Alliance pour la vie, ensuite, vise à accueillir dans des appartements de coordination thérapeutique des personnes malades en phase post-hospitalisation et à les accompagner. Cela concerne notamment des personnes atteintes du sida, souvent des mères isolées avec enfant(s) désocialisées ou rejetées par leurs proches.

P. N.-D. : Qu’est-ce qui réunit ces trois associations ?

J.L.– Au départ, il y a l’intuition de Pierre Lanne. Au début des années 1990, il est parti du constat de plusieurs carences dans le soutien apporté aux personnes malades, notamment du sida. Voyant qu’elles souffraient d’exclusion, notamment dans les domaines du travail et du logement, et qu’elles étaient particulièrement en souffrance dans des périodes comme celles de post-hospitalisation ou pendant l’été, il a voulu agir en créant ces structures.

Ensuite, celles-ci ont peu à peu élargi leur champ d’action, notamment à la faveur des progrès réalisés par la médecine dans le traitement du sida. Mais bien que les trois associations aient évolué, le fait qu’elles soient toujours aussi nécessaires montre que l’inspiration initiale était juste. L’intuition de Pierre Lanne, même s’il a décidé de se retirer il y a un an pour laisser la place à une nouvelle génération, reste au cœur d’Alliance Espérance. • Propos recueillis par Pierre-Louis Lensel

600 000 « équivalents repas » distribués

Cette année encore, de nombreux bénévoles et volontaires sont mobilisés pour accueillir de nombreuses familles et personnes isolées pendant l’été et leur fournir de la nourriture. Ainsi, le 16 juillet, le premier centre d’Août Secours Alimentaire, situé au 34 bis rue du Cotentin (15e), a ouvert ses portes. En août, trois autres centres seront actifs à Paris, dans les cryptes de St-Hippolyte (13e) et de N.-D. de la Croix (20e) ainsi que dans l’ancienne église St-Michel des Batignolles (17e) ; deux autres seront ouverts à Colombe et Pantin. 600 000 « équivalents repas » devraient être distribués cet été – un chiffre en hausse sensible depuis cinq ans. • Propos recueillis par P.-L. L.

Plus d’infos et possibilité de dons : www.aout-secours-alimentaire.org

Les associations d’Alliance Espérance ont besoin de dons. Plus de renseignements sur www.alliance-esperance.org ou au
01 40 31 02 02.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse