Pour former le corps de l’Église

Lancée en 1982 sur une intuition du cardinal Jean-Marie Lustiger, la Formation des responsables, dispensée au sein du Collège des Bernardins, est destinée à ceux qui souhaitent prendre une part active au service de l’Église. Plus d’un millier d’étudiants l’ont déjà suivie. Pourquoi pas vous ? Le P. Dominique Catta, directeur de la Formation, nous la présente.

JPEG - 202.9 ko
Le P. Dominique Catta est directeur de la Formation des responsables au Collège des Bernardins (5e).
© Priscilia de Selve

Paris Notre-Dame – Pourquoi avoir lancé cette formation, il y a 36 ans maintenant ?

P. Dominique Catta – Pour que chaque baptisé, en se formant, trouve une réponse à ses questions et grandisse dans sa foi. Mais plus encore, cette formation va au-delà de ce que les baptisés peuvent vivre pour eux-mêmes ; son but est de former le corps de l’Église, afin qu’ils soient témoins de la parole du Christ. Il y a donc une dimension originelle, une dimension première, qui est que le Christ nous forme comme son corps vivant – ce que nous vivons pleinement dans l’eucharistie du dimanche. Pour cela, il faut apprendre à l’écouter, connaître sa Parole, être capable de la recevoir pour la transmettre, se laisser façonner par elle, bousculer par elle.

P. N.-D. – Peut-on avancer dans sa connaissance du Christ, dans sa foi, sans se former ?

D. C. – Pour pouvoir grandir dans la foi, il faut avoir le désir de mieux connaître le Christ et se reconnaître choisi, appelé, aimé par lui. Chaque baptisé doit comprendre l’importance vitale de se mettre à l’écoute du Seigneur et pouvoir lui répondre comme membre à part entière de son corps, afin d’être fidèle à son baptême et à la vie qui lui a été donnée. Et nos curés de paroisse savent bien qu’il est important que des laïcs formés les assistent dans leur tâche pastorale ! Il faut, pour cela, oser investir. Quant aux motivations de ceux qui viennent nous voir, elles sont diverses : certains ont soif d’être formés ; d’autres, après avoir servi au sein d’une paroisse, ont pris conscience qu’il était bon que l’Église les porte plus loin. Il y a également le témoignage d’anciens étudiants qui se sont investis en paroisse ou sont entrés dans une fraternité missionnaire. Leur dynamisme fait que d’autres, à leur contact, ont envie de se lancer dans cette formation.

P. N.-D. – Il existe de nombreuses formations, en paroisses notamment. Quelle est la spécificité de celle dispensée au sein du Collège des Bernardins ?

D. C. – La Formation des responsables, c’est un temps privilégié de deux années, avec un rythme soutenu – entre 6 et 8 heures par semaine, et des cours du soir aménagés pour ceux qui travaillent. Et une formation spécifique – baptisée Bartimée – pour les 18-30 ans. Ce sont aussi des moyens uniques, la formation étant dispensée, pour l’Écriture sainte et la Tradition, par deux enseignants complémentaires, un prêtre et un laïc – homme et femme. Cela permet à l’étudiant d’être confronté à une diversité d’enseignement et à l’exigence de s’écouter les uns les autres et donc de vivre l’unité de la foi de l’intérieur, à travers des personnalités venues d’horizons divers mais qui travaillent ensemble. Une formation où les autres aident à entendre ce que dit l’Esprit Saint, ce que le Christ dit. Car j’ai besoin de mes frères et sœurs pour faire ce travail, et eux ont besoin de moi pour porter la Parole qu’ensemble nous avons reçue. Les étudiants vivent donc une désappropriation, une expérience de conversion et parfois de questionnement, qui va purifier précisément cette relation au Christ, afin qu’ils puissent être témoins de leur foi au sein de l’Église.

Propos recueillis par Priscilia de Selve

Informations et contact
formationdesresponsables@collegedesbernardins.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse