L’Église
Catholique
À Paris

Une icône comme présence du Christ

L’icône de l’Année de l’appel circule actuellement dans les foyers et donne l’occasion de rassembler des personnes autour d’elle. Reportage chez des paroissiens de St-Pierre de Montrouge (14e).

JPEG - 432.1 ko
Temps de prière autour de l’icône de l’Année de l’appel chez des paroissiens de St-Pierre de Montrouge (14e).
© Céline Marcon

« Nous vous invitons à partager avec nous un petit temps de prière vendredi 24 janvier au soir, autour de l’icône de l’Année de l’appel que nous avons la chance d’avoir avec nous cette semaine. » C’est par ce mail qu’Estelle et Nicolas, un couple de jeunes mariés, ont lancé une invitation inhabituelle à des personnes de leur entourage, plus ou moins proches de l’Église. Le but ? Faire (re)découvrir Jésus Christ à travers l’icône de l’Année de l’appel, qui représente l’épisode biblique de l’appel des premiers disciples. Le Cardinal a invité les paroisses à faire circuler dans les foyers les 220 icônes, réparties dans toutes les églises de Paris. Paroissiens de St-Pierre de Montrouge (14e), Estelle et Nicolas se sont proposés spontanément lors de la messe pour l’accueillir une semaine chez eux. « Nous avons répondu à cet appel sans réfléchir et nous sommes surpris de ce qu’il nous amène à vivre. Ainsi, lorsque nous avons apporté l’icône à une rencontre de notre communauté Foi et Lumière, nous avons senti qu’elle replaçait le Christ au centre de notre prière. Elle en est une présence visible », témoigne Estelle.

Être attentif à l’appel

Il est 20h, ce vendredi, lorsque les invités sonnent à la porte. Ils sont trois à avoir répondu positivement au mail. Une atmosphère chaleureuse règne dans le salon. Des chaises sont installées en demi-cercle autour de l’icône, d’une bougie et d’une Bible. Estelle et Nicolas lancent un temps de prière sur le thème de l’appel, entre les chants et la lecture d’un passage biblique. « C’était un moment fort qui me donne envie d’accueillir l’icône chez moi et d’être plus attentive à l’appel de Jésus », commente Nicole, une retraitée. « L’icône offre un bon support pour entrer dans la prière. J’ai eu l’impression qu’à travers elle, Dieu me guidait dans mes intentions de prière », confie Es - telle. La soirée se poursuit autour d’un apéritif dînatoire. Si Estelle et Nicolas sont déçus que la soirée n’ait pas rassemblé plus de monde, ils ne regrettent pas pour autant leur démarche. « L’icône nous a fait prendre conscience de l’importance de prier pour que les autres rencontrent Dieu. Rien que le fait d’avoir envoyé le mail, je pense que cela peut interpeller des personnes et susciter des discussions », affirme Nicolas. Le jeune couple est prêt à retenter l’expérience si l’occasion d’accueillir l’icône se représente. • Céline Marcon

Ressources pour l’Année de l’appel

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse