L’Église
Catholique
À Paris

Récollection du MCR sur l’Appel à Saint-Éloi

« Retraités, Dieu nous appelle-t-il aujourd’hui ? ». Telle est la question sur laquelle 35 membres ou amis du Mouvement chrétien des retraités (MCR) ont méditée le 15 novembre 2013. Une journée de récollection répondant à l’invitation pastorale de Mgr André Vingt-Trois pour cette Année de l’appel.

C’est au retour de la présentation de l’Année de l’appel à Notre-Dame de Paris, le 21 septembre dernier, que deux membres du MCR de Saint-Éloi ont proposé que le rassemblement annuel des équipes du doyenné porte sur ce thème. L’invitation est lancée auprès des cinq paroisses du 12e arrondissement : cette rencontre se fera sous la forme d’une journée de récollection autour d’un temps de formation, d’un déjeuner, d’un temps de méditation personnelle, de carrefours en petits groupes et d’une messe de clôture.

Ce samedi de novembre, après un temps d’accueil et de présentation, les participants découvrent le support préparé par l’aumônier de l’équipe de Saint-Éloi. Quelques textes bibliques choisis aident à entrer dans la réflexion :
- Dieu appelle l’homme à la vie et à la relation avec lui (Genèse 1, 26-31)
- Dieu fait alliance avec les hommes (Exode 19, 1-4 )
L’appel est lancé à l’homme, précisément et universellement. Cependant, comme le souligne le Père Meunier, si Dieu nous appelle par notre nom, personnellement, « nous doutons souvent être digne d’un tel appel… ou capable d’y répondre encore ». Ce temps en paroisse invite alors à la confiance.

Une nouvelle fécondité

Le premier thème abordé est bien celui de la fécondité voulue par Dieu pour l’homme. Pour les retraités, « l’appel devient d’autant plus précieux quand il n’y a plus de place sociale ou de rôle prédéfini ». Paradoxalement, c’est bien « quand nous devenons disponible, que nous pouvons entendre de nouveaux appels, y répondre et trouver une nouvelle fécondité ». Et si je ne peux plus répondre physiquement : « si je dois faire le deuil de l’action, Dieu m’appelle de toutes façons à l’aimer. » La réponse est à la portée de tous.

Limites et pauvretés : des grâces du Seigneur

Toujours réunis en assemblée, les 35 participants se penchent sur la question de leurs limites et leurs pauvretés. Ne les mesure-t-on pas plus facilement avec les années ? Le constat est fait : loin de constituer un obstacle, le temps éveille d’autres capacités : une ouverture du cœur, une compréhension des autres, une sagesse, donc une disponibilité. « Avec l’âge, si nous avons perdu nombre de choses, nous devenons un peu plus humain, plus capable de pardonner, d’avoir un cœur de pauvre… Est-ce que je sais reconnaitre ces dons de Dieu et m’en réjouir ? ». « Faisons de nos pauvretés un chemin de compréhension, de communion avec les autres et de prière pour tous ceux qui les partagent. »

Joie : l’Église nous appelle !

« Sans aucun mérite de notre part, nous avons été choisis pour être disciples du Christ ». Encouragés par cette parole de Mgr Vingt-Trois le 21 septembre [1], les retraités notent que c’est l’Église entière qui appelle et est appelée. « Endurance, persévérance, sérénité et joie », énumère encore le cardinal André Vingt-Trois dans son intervention du 21 septembre. En rappelant ainsi les dons que l’Esprit Saint produit au cœur des croyants, il invite essentiellement à les partager.

Un déroulé bien rythmé

La deuxième partie de la journée s’articule dans une alternance de temps de formation et de moments conviviaux. Après un enseignement et un déjeuner, une méditation personnelle est proposée, à la lumière de textes bibliques : la prophétie de Jérémie (Jr 1, 4-10), l’appel de Pierre (Luc 5, 1-11) et l’œuvre de l’Esprit Saint (Ro 6, 26-30) et nourrie par une série de questions :
- Quelle lumière m’apporte cette parole ?
- Comment est-elle bonne nouvelle et appel pour moi ?
- Qu’est-ce que je veux dire au Seigneur ?

Par la suite, les « Pistes pour agir » de Paris Notre Dame du 19 septembre 2013, servent de support à un temps de travail personnel : « Comment repérer les appels de Dieu pour moi ».

Vient alors un temps de carrefour, autour d’un partage sur ces interrogations :
- Ma pauvreté, quelle est-elle ? Qu’est ce qui a progressé en moi ? Comment cela me rapproche-t-il de Dieu ?
- Mon espérance, ma joie, ma force, où est-ce que je la trouve ?

Enfin, lors de la messe qui clôt la journée, nourris de la Parole de Dieu et des échanges, les participants sont invités à noter quel appel ils ont pu entendre pour eux-mêmes. Et encore, durant le chant de sortie, à citer les prénoms de telle ou telle personne vers qui ils se sentent envoyés par le Seigneur. Au seuil de la journée, l’Année de l’appel est bel et bien amorcée.

Le témoignage de Marguerite, participante

Le thème de la récollection « Retraités : Dieu nous appelle-t-il aujourd’hui ? », vous a-t-il interpellée ? Comment y avez-vous répondu ?

On pense tout d’abord à l’appel de Dieu qui conduit à une vocation religieuse… Mais après avoir écouté différentes interventions et réfléchi, j’ai réalisé que Dieu avait mis au fond de moi des aspirations profondes qui me permettaient d’aller vers les autres. Je pense que l’on est sollicité à tout moment si l’on est attentif. On peut répondre positivement ou non…

Comment s’est déroulée cette journée (conférence ? temps convivial ? échange ? carrefour ? ). Qu’avez-vous le plus apprécié ?

La récollection proposait un programme très structuré, autour d’abord d’un diaporama préparé par l’aumônier de l’équipe MCR de la paroisse, puis d’un déjeuner très sympathique. La méditation personnelle qui a suivi – Dieu me parle au cœur – à l’appui des textes fut très enrichissante, comme les carrefours qui ont suivi. A la fin de la journée, la messe préparée sur le thème de l’appel a donné l’occasion de faire en nous-mêmes le point de la journée et de réaliser combien l’appel de Dieu est important pour chacun de nous, retraités actifs et pour ceux qui soutiennent le MCR par leur prière.

Qu’en avez-vous retiré pour vous-même ? Pour le mouvement ? Pour les autres ?

Se retrouver dans ces occasions (avec les équipes des autres paroisses du doyenné), se réjouir ensemble de « regarder dans la même direction » est très enrichissant. Par ailleurs, être retraité, c’est encore se poser des questions pour agir éventuellement. Et si Dieu éveillait en moi d’autres richesses ? A nous d’être à l’écoute.

[1« À la suite du Christ parlant à ses disciples, en communion avec le Pape, à notre Église catholique qui est à Paris, je dis : « Avance au large ! »
Je le dis à vous, les plus anciens. Quel que soit votre âge, tout n’est pas joué dans votre vie. Pour les années qui vous restent à vivre et qui peuvent être nombreuses, vous avez votre place dans cette mission, à la mesure de vos forces. Rendez-vous disponibles pour soutenir non seulement vos familles, vos enfants et vos petits-enfants, mais encore toute la famille ecclésiale. Faites-la profiter de votre expérience, de votre sagesse et de votre prière. », Mgr André Vingt-Trois, rencontre des conseils pastoraux, le 21 septembre 2013

Ressources pour l’Année de l’appel

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse