Visite des conseils pastoraux : bilan et perspectives

P. N.-D. – À la demande du cardinal André Vingt-Trois, les vicaires généraux du diocèse ont entrepris une visite pastorale consacrée aux conseils pastoraux des paroisses, pouvez-vous dresser un premier bilan de ces visites ?

JPEG - 61.1 ko
Mgr Renauld de Dinechin, évêque auxiliaire de Paris.
© Pierre-Louis Lensel

Mgr Renauld de Dinechin – L’an passé, comme chaque vicaire général dans son secteur, j’ai rencontré le conseil pastoral de chaque paroisse. De chaque soirée je suis revenu dans une profonde action de grâce. Il se passe tant de choses ! À ces soirées s’ajoutait une journée de formation où les conseils échangeaient sur leurs différentes pratiques d’une paroisse à l’autre. C’était l’occasion de relire certaines orientations du concile Vatican II. Nous avons senti beaucoup de disponibilité et de générosité mises au service de la mission de l’Église. L’engagement des prêtres et des fidèles laïcs est partout perceptible. La conscience est généralement partagée que l’Église existe pour annoncer Jésus Christ.

P. N.-D. - Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est un conseil pastoral paroissial ?

Mgr R. de D. – Reprenons d’abord quelques termes de notre archevêque : « Le conseil pastoral paroissial est un lieu de réflexion sur les objectifs de la communauté, de choix d’actions prioritaires et de discernement en vue de la mission de l’Église qui permet au curé d’exercer sa responsabilité pastorale. » Le conseil est donc un lieu d’écoute : une oreille sur la communauté paroissiale et aussi sur le quartier. Le conseil est un lieu de réflexion : il jouera d’autant mieux son rôle quand ses membres s’intéressent aux activités de la paroisse, même lorsqu’ils n’y participent pas eux-mêmes. Est-il un lieu de décision ? Souvent les réunions aboutissent à une décision parce qu’un consensus se dégage, mais le conseil pastoral a un rôle non de décision ou d’exécution mais de consultation. Même si le conseil n’est pas à proprement parler un « groupe de prière », nous encourageons vraiment un temps significatif consacré à l’écoute de la Parole de Dieu et à l’intercession. Beaucoup demembres des conseils disent que leur prière personnelle est fortement renouvelée par leur participation au conseil ; un souffle nouveau, un élargissement.

P. N.-D. - Quel élan ces visites ont-elles donné ?

Mgr R. de D. – D’abord il est significatif que durant une année entière le diocèse de Paris ait pris un soin prioritaire des conseils ; une manière de dire à leurs membres l’estime de l’archevêque pour leur engagement. Ensuite, les rencontres entre conseils de plusieurs paroisses ont eu un impact très stimulant. Précisons enfin que chaque année depuis quatre ans, le cardinal Vingt-Trois invite les membres des conseils pastoraux à la rentrée à Notre-Dame de Paris. La conséquence est que, laïcs ou prêtres, chacun est à égalité d’information pour connaître les orientations de l’évêque. C’est dynamisant pour la collaboration qui s’ensuit. Au terme de la visite pastorale, nous avons pensé utile de donner quelques suggestions. Certaines touchent à l’organisation des conseils pour optimiser la qualité des réunions, d’autres touchent à leur mission. Dans cet esprit, les vicaires généraux ont eu à cœur d’adresser une lettre à tous les membres des conseils pastoraux paroissiaux cette semaine. • Propos recueillis par Anne-France Aussedat

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse