L’Église
Catholique
À Paris

Une icône mariale pour les étudiants

Marie S., membre de l’équipe nationale de la Pastorale étudiante (qui pilote le réseau Ecclesia Campus), responsable de l’icône « Marie siège de la Sagesse » et étudiante en troisième année à Centrale Nantes.

JPEG - 51 ko
Marie S., membre de l’équipe nationale de la Pastorale étudiante (qui pilote le réseau Ecclesia Campus), responsable de l’icône « Marie siège de la Sagesse » et étudiante en troisième année à Centrale Nantes.
© Agnès de Gélis

P. N.-D. – Depuis quelques mois, le réseau Ecclésia Campus (la Pastorale étudiante de France) fait circuler l’icône « Marie, siège de la Sagesse ». Quelle en est l’histoire ?

Marie S. – C’est à la demande de saint Jean-Paul II que cette icône a été réalisée en l’an 2000 par le jésuite slovène Marko Ivan Rupnik afin d’être confiée au monde étudiant. Depuis quatorze ans, elle circule de pays en pays et, notamment, dans ceux qui accueillent les JMJ. Le 30 novembre dernier, lors des vêpres de l’entrée en Avent, nous l’avons reçue des mains de jeunes Brésiliens, à Rome, en présence du pape François. Cette icône, réalisée en mosaïque, est très belle. Elle était présente au rassemblement de Taizé à Strasbourg du 28 décembre au 1er janvier dernier, lors de la rencontre nationale du réseau Chrétiens en grandes écoles (CGE) les 8 et 9 février à Paris, ainsi qu’au pèlerinage de Chartres les 22 et 23 mars.

P. N.-D. – Comment est-elle accueillie par les étudiants ?

M. S. – Nous avons envoyé un communiqué aux aumôneries pour leur faire connaître l’initiative. Nous pensions qu’entre deux voyages, l’icône pourrait être exposée à la Conférence des évêques de France (CEF). Or, elle n’est pas encore passée par l’avenue de Breteuil, preuve qu’elle a été très sollicitée ! Elle a déjà visité de nombreuses villes comme Caen, Rouen, Lyon, Grenoble, Montpellier. Des veillées de prière sont organisées ainsi que des messes, chapelets, temps d’oraison, etc. Certaines aumôneries ont invité un orthodoxe pour leur expliquer le sens des icônes. À Nantes, une soirée a été organisée autour du livre de la Sagesse. En région parisienne, après avoir été accueillie à Sceaux et à Saclay, elle sera à nouveau présente en mai à l’aumônerie « Sous le figuier [1] », à Marne la Vallée puis à Bondy. Autour de cette image, les étudiants vivent des moments de prière très forts. Côté logistique, je constate aussi quelques « coups demains » providentiels, preuve que la Vierge agit à travers ce projet !

P. N.-D. - Que représente cette icône pour vous ?

M. S. – Elle symbolise l’Église universelle. Chaque jour, depuis l’an 2000, des étudiants de tous pays prient avec elle. Derrière l’icône, beaucoup d’autocollants et d’images pieuses écrites dans toutes les langues révèlent ses nombreux voyages. Un livre d’or pour les étudiants français l’accompagne : on y découvre ce qu’ils ont organisé autour d’elle ainsi que leurs intentions de prière. Enfin, je suis touchée que le pape nous confie ainsi « le siège de la Sagesse ». Nous qui sommes étudiants, nous apprenons beaucoup, mais à quoi servent nos connaissances ? C’est avec Marie que nous devons discerner nos futures orientations. Elle peut nous aider à choisir un métier qui a du sens et qui nous mette au service des hommes. • Propos recueillis par Agnès de Gélis

[1Aumônerie des étudiants des Ponts et chaussées, de l’école d’ingénieurs de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (ESIEE) et d’autres formations universitaires.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse