Vitraux des Buttes Chaumont

En 2016, les vitraux réalisés par Emile Aebischer (appelé Yoki) pour l’église semi enterrée des Buttes-Chaumont ont été restaurés.

Enchâssées dans des claustra de béton, ces dalles de verre constituent le seul point coloré de l’église.

La restauration dans les ateliers Loire, financée par les Chantiers du Cardinal, a été l’occasion de redécouvrir un programme originel plus complexe qu’il n’y paraît : « Le Christ « est la porte » qui conduit au salut (Jn 10, 9) et Marie, en ses litanies, est priée comme la « porte du ciel ». La structure même des vitraux des portes de ce narthex, où l’incarnation, la passion, la rédemption nous sont simplement présentés en images-signes, redit la place de Marie au creux du mystère pascal. »

Ce programme a été restitué par Sylvie Bethmont Gallerand. Jacques Loire, ancien collaborateur de Yoki aux chapelles de Châteauneuf-de-Galaure dans les années 1980, a su restituer le puzzle de ces dalles de verre parfois éparpillées de bloc en bloc.

Restaurations

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse