Vitraux des Buttes Chaumont

En 2016, les vitraux réalisés par Emile Aebischer (appelé Yoki) pour l’église semi enterrée des Buttes-Chaumont ont été restaurés .

Enchâssées dans des claustra de béton, ces dalles de verre constituent le seul point coloré de l’église.

La restauration dans les ateliers Loire, financée par les Chantiers du Cardinal, a été l’occasion de redécouvrir un programme originel plus complexe qu’il n’y paraît : « Le Christ « est la porte » qui conduit au salut (Jn 10, 9) et Marie, en ses litanies, est priée comme la « porte du ciel ». La structure même des vitraux des portes de ce narthex, où l’incarnation, la passion, la rédemption nous sont simplement présentés en images-signes, redit la place de Marie au creux du mystère pascal. »

Ce programme a été restitué par Sylvie Bethmont Gallerand. Jacques Loire, ancien collaborateur de Yoki aux chapelles de Châteauneuf-de-Galaure dans les années 1980, a su restituer le puzzle de ces dalles de verre parfois éparpillées de bloc en bloc.

Restaurations

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse