Alexandre-Angélique de Talleyrand-Périgord

(1817-1821)

Né le 18 octobre 1736 à Paris, mort le 20 octobre 1821, inhumé à Notre-Dame de Paris, son cœur fut déposé en la basilique Saint-Rémi, à Reims.

Oncle de Charles-Maurice de Talleyrand (évêque d’Autun puis ministre), il fut vicaire général du diocèse de Verdun de 1761 à 1766.

Député aux États Généraux (1789), puis membre de la Constituante, il refusa la Constitution civile du clergé et émigra.

Après le Concordat, il compta parmi les évêques d’Ancien Régime qui refusèrent de démissionner, mais dans un souci d’apaisement, il se soumit et quitta son siège de Reims en 1816, entraînant avec lui plusieurs autres évêques dans le même cas.

Il prit part à la conclusion du Concordat de 1817, et joua un rôle important dans le rétablissement religieux de la France après la Révolution.

Nommé à Paris, il réorganisa le diocèse, rétablit les retraites pastorales, prépara une nouvelle édition du Bréviaire de Paris.

Il fut un prélat zélé, à l’activité charitable et sociale, s’occupant particulièrement des œuvres et de l’instruction publique. Il avait été nommé Grand Aumônier du comte de Provence (futur Louis XVIII) en 1808.

Chronologie des archevêques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse