La Transfiguration : célébration pour les enfants de l’éveil à la Foi

Cet évangile de la Transfiguration nous est proposé pour le deuxième dimanche de carême.
Vous trouverez ici une célébration pour les enfants de l’éveil à la Foi (3 à 7 ans) adaptable aussi aux plus grands (jusqu’à 11 ans) : pistes de réflexion, activités, chants...

La Transfiguration est un évènement majeur de l’Évangile qui intervient à un moment précis de la vie de Jésus.
Dans l’Évangile de Matthieu la Transfiguration vient immédiatement après deux moments importants du ministère de Jésus :
- la confession de foi de Pierre : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Mt 16, 16 et Jésus qui lui déclare : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église. » Mt 16, 18
- la première annonce de la Passion et de la résurrection : « A partir de ce moment, Jésus le Christ commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.  » Mt 16, 21.

Sommaire

Évangile - Comprendre pour transmettre - Proposition de célébration - Outils pour les activités

Évangile

Evangile de la Transfiguration

Matthieu 17, 1-9
En ce temps-là, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors pris la parole et dit à Jésus : « Seigneur il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve toute ma joie : écoutez-le ! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d’une grande crainte ;
Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

- Téléchargez l’Evangile

Comprendre pour transmettre

Une deuxième annonce de la Passion et de la résurrection suit de près le récit de la Transfiguration (Mt 17, 22-23) et une troisième se situe au chapitre 20, 17-19.
Jésus est conscient que son message de salut n’est pas reçu en profondeur.
Jésus enseigne, guérit, calme la tempête, parle en parabole, nourrit la foule avec quelques pains et un peu de poisson mais cela ne suffit pas. Jésus est face à l’endurcissement des cœurs.
Régulièrement Jésus se met à l’écart pour prier son Père. A la fois Dieu et homme, Jésus veut que Dieu l’éclaire sur sa mission. Et Dieu répond. Dieu répond toujours. Et c’est toujours un encouragement.
La Transfiguration est un moment décisif pour Jésus : il prend la décision d’aller à Jérusalem où il sait qu’il sera mis à mort. Jésus va à la rencontre de son Père pour être éclairé par Lui.

Quelques pistes pour aller plus loin :

« Jésus prends avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère  » Mt 17,1.
Pourquoi le choix de ces trois disciples pour contempler le Christ en gloire ? Nous sommes devant le mystère des choix de Dieu.
Ce sont ces trois disciples qui seront à Gethsémani avec Jésus qui les emmènent pour prier avec lui à l’heure de la Passion. (Mt 26, 37)
Ils témoigneront de cet évènement après la résurrection : « Et nous avons vu sa Gloire. » Jn 1, 14

Jésus « les emmène à l’écart sur une haute montagne. » Mt 17,1
On ne sait pas exactement où la scène se situe géographiquement.
Depuis l’Ancien Testament la montagne est le lieu où Dieu manifeste sa Gloire, où Dieu se révèle, où Dieu parle aux hommes, un lieu où il se passe quelque chose d’important entre Dieu et les hommes.
Dans l’Évangile de Matthieu la montagne est le lieu privilégié de la révélation du Fils de Dieu : dans l’épisode des tentations de Jésus « Le démon l’emmène sur une très haute montagne » (4,8) ; pour le discours sur la montagne : «  il gravit la montagne (5, 1) ; lors de la dernière apparition : « Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. » (28, 16).
« Sur la montagne » Jésus révèle son autorité et laisse entrevoir le mystère de son identité.
Pour nous, cela peut représenter la façon de nous retirer, loin de nos habitudes, comme au désert, pour vivre une plus grande proximité avec Dieu.

« Il fut transfiguré devant eux » Mt 17, 2
Ce mot a toujours un sens positif. Il signifie qu’un rayonnement, une lumière, une joie transparaît jusque sur le visage.

« Son visage devient brillant comme le soleil, et ses vêtements blancs comme la lumière. »Mt 17, 2
Pour Jésus, la blancheur des vêtements s’ajoute à la lumière du visage.
Dans l’antiquité, la couleur blanche était difficile à obtenir. C ‘est pourquoi l’Écriture en fait un symbole de la sainteté de Dieu. C’est aussi la couleur des baptisés rappelé par le vêtement blanc.
La lumière émane de Jésus parce qu’il est le Fils bien-aimé : la vie divine est tout entière en lui.
Sur la montagne, cette lumière est perceptible dans le corps de Jésus. Puis cette lumière ne sera plus perceptible mais ne le quittera jamais. Jésus est ’déjà’ ressuscité.
Il y a une lumière en Jésus et en nous qui nous permet d’avancer.
Les disciples témoins savent que Jésus est porteur de cette lumière. C’est par ce signe que Jésus trouvera la force d’affronter sa Passion. Il sait que Dieu répond à toute détresse.
Cette lumière annonce déjà la lumière de la résurrection. La résurrection est la réponse de Dieu au Mal et à la mort.

« Voici que leur apparurent Moïse et Élie qui s’entretenaient avec lui. » Mt 17, 3

Moïse représente la Loi qu’il a reçue de Dieu pour le peuple d’Israël sur le Mont Sinaï.

Élie représente les prophètes qui parlent au nom de Dieu.
Élie aussi a vécu sur le mont Sinaï une rencontre privilégiée avec le Seigneur.
A eux deux ils sont « la Loi et les Prophètes », expression par laquelle les Juifs désignent l’ensemble des livres que les chrétiens appellent « Ancien Testament » ou « Premier Testament ».
Moïse et Élie représente la Parole de Dieu qu’on ouvre pour avancer. Quand il y a une difficulté, il y a une réponse.
Ici, Jésus est face à une difficulté et il s’entretient avec Moïse et Élie.

Le Christ parlant avec Élie et Moïse montre qu’il n’est pas venu abolir mais « accomplir » la Loi et des prophètes, c’est-à-dire toutes les Écritures.
On ne pourra comprendre la Passion, auquel il adhère en toute liberté, qu’avec les Écritures qu’il accomplit.
Cette liberté est attestée ici. Il reçoit la Gloire de son Père et adhère à son projet de Salut pour tous les hommes en prenant la décision d’aller, avec courage, à Jérusalem où il sait qu’il sera mis à mort car son message dérange. Il dira « Ma vie, je la donne de moi-même.  » Jn 10 17. Il sait que Dieu son Père ne l’abandonnera pas.
« Pierre alors pris la parole et dit à Jésus : ‘Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu veux, je vais dresser trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie’. » Mt 17, 4
Cette phrase suggère que l’épisode de la Transfiguration a peut-être eu lieu lors de « la fête des Tentes » qui commémore la présence de Dieu dans le désert avec son peuple pendant l’Exode.
Pendant cette fête les Juifs vivent sous la tente pendant huit jours. Ils attendent, ils implorent une nouvelle manifestation de Dieu qui se réalisera par l’arrivée du Messie.

« De la nuée une voix disait : ‘Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute ma joie ; écoutez-le !’ » MT 17, 5
Comme sur le Sinaï (ex 19, 16), comme sur le tente de la rencontre (Ex 24, 15-16) et sur le Temple (1R 8, 10-12) la nuée est signe de théophanie, d’une manifestation de Dieu.
La voix céleste se fait entendre. Cette voix désigne Jésus dans les mêmes termes qu’au Jourdain pour son baptême auquel s’ajoute : Écoutez-le. Dieu nous désigne son Fils comme celui qu’on doit écouter. Il est bien le Verbe fait chair, la Parole vivantes qui nous guide et nous éclaire.
Les trois disciples sont plongés, par tout ce dont ils sont témoins, au cœur du monde divin où leur est révélée l’identité profonde de Jésus.

« Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : ‘ Relevez-vous et soyez sans crainte ! ‘ » Mt 17, 7
La Bible nous dit que l’homme ne peut voir Dieu et mourir.
Elle nous dit aussi combien Dieu se fait proche et prend soin de l’homme.
Dieu s’est rendu visible par l’incarnation de son Fils.
Jésus, à l’image de Dieu son Père nous montre combien il aime l’homme, prend soin de l’homme, le rassure et veut le sauver.

« Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de, l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » Mt 17, 9
Jésus par cette dernière phrase confirme cette révélation que viennent d’avoir Pierre, Jacques et Jean. Il est vraiment le Messie dont parle le prophète Daniel (Dn 7, 13-14) « Je regardais au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme…Il lui fut donné domination, gloire et royauté…Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite. »
La Passion qui approche va être pour eux une épreuve immense : à l’heure de la croix, la grâce qui leur a été faite sur la montagne semble oubliée, mais quand Jésus leur apparaîtra ressuscité, l’expérience vécue sur la montagne leur permettra de le reconnaître : il est vivant celui qui était mort…Et d’en témoigner

Durant la vie de chaque homme, Dieu donne toujours un aperçu de sa Gloire pour le soutenir dans les épreuves. C’est un des aspects du message de cet évènement de la Transfiguration.
Dans notre vie quotidienne nous vivons une succession d’épreuves et de joies, de morts-résurrections.
Dans les difficultés, petites ou grandes, que la mémoire du Christ en Gloire soit un encouragement sur notre chemin. Ce texte nous est donné au début du carême pour cela.

Pour les plus grands : une méditation sur l’Évangile de la Transfiguration pour se préparer à recevoir le sacrement de la réconciliation.

Célébration clé-en-main

PDF - 496.5 ko
La Transfiguration : célébration clé-en-main

Outils pour la célébration

L’évangile animé

PDF - 5.3 Mo
Evangile animé

Chant et Prière à télécharger

PDF - 369.9 ko
Prière et chant gestué

Prière

Jésus,
Tu as été transfiguré sur la montagne et tu es devenu tout lumineux.
Tu es lumière pour moi ; tu me guides et me soutiens.
Je te dis merci.
Je sais que tu es toujours avec moi dans les joies comme dans les difficultés.
En te priant je peux te demander la force et le courage.
Je sais que tu ne m’abandonnes pas et que tu es le grand vainqueur du mal.
J’ai confiance en toi !

Proposition de chant

JE SUIS LA LUMIÈRE DU MONDE Jn 8, 12
Chant gestué (voir la gestuation en annexe)

je suis la lumière du monde
celui qui vient avec moi
ne marchera pas dans les ténèbres
mais il aura la lumière de la vie.

L’objet mémoire

PDF - 975.7 ko
Objet-mémoire

Le coloriage

PDF - 116.9 ko
Coloriage

Malette d’activités pour aller vers Pâques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse